U.P.N. face à l’utilisation rationnelle de l’énergie électrique : Eric Mbala a prêché le bon évangile aux étudiants

0
152

UPN-KINSHASA-RDCVieillissement de l’outil de production, étiage, délestage, lutte contre le gaspillage de l’énergie électrique, consécutive à la crise de l’énergie et utilisation rationnelle de l’électricité sur le site universitaire et changement climatique ont été les maître-mots d’une conférence ficelée par Eric Mbala, directeur général de la Société Nationale d’Electricité (SNEL), à l’adresse des étudiantes et étudiants de l’Université Pédagogique Nationale (U.P.N.). L’occasion lui était fournie par l’organisation des journées scientifiques dénommées : « Semaine de l’étudiant » dont le thème du jour était : « Desserte en électricité de la ville de Kinshasa : Alimentation des sites universitaires (cas de l’UPN) ». Cette rencontre s’est déroulée hier mardi, 06 octobre 2015, dans la Salle de promotion de cette université. L’objectif visé aussi bien par les organisateurs de la manifestation que par l’invité était clairement affiché : sensibiliser les étudiants de ce site universitaire à l’utilisation rationnelle de l’énergie en général et de l’énergie électrique de la SNEL en particulier. Au-delà du site universitaire, l’hôte de l’UPN a souhaité que les étudiants rentrent avec ces notions contre le gaspillage de l’énergie électrique dans leurs familles respectives pour les sensibiliser.

De prime abord, le Directeur général de la Snel a souligné l’opportunité de cette rencontre qui lui permet avant tout d’apporter de la ‘’lumière’’ sur cette colline inspirée en ce qui concerne le fonctionnement de la SNEL et les difficultés vécues pour bien servir en énergie électrique la Ville de Kinshasa ; ensuite pour informer les étudiants sur les sources d’alimentation en énergie électrique de leur site universitaire. A cet effet, Eric Mbala a commencé par expliquer à ses auditeurs, à l’aide d’une projection des images, l’histoire du développement de cette ville qui, au départ, n’était qu’un village qui, par après, s’est transformé en Kintambo et Kalina (aujourd’hui Gombe). Et lorsque la RDC a accédé à l’Indépendance, la superficie de la capitale était très réduite par rapport à la mégapole qu’on a actuellement. Par contre, il a souligné que le développement des infrastructures pour la production de l’énergie électrique et pour son transport n’ont pas suivi le même développement. Avec le changement climatique et l’étiage du fleuve Congo, ces infrastructures provoquent actuellement l’insuffisance de l’offre en énergie électrique et sont à la base du délestage.

UPN : un des principaux clients de la SNEL

La Snel fait de son mieux pour remédier à cette situation et satisfaire sa clientèle. Au stade actuel, Eric Mbala a soutenu que ses tarifs Basse tension sont le plus bas de la sous-région d’Afrique, si pas du monde. Cela, a-t-il dit, prive dans certaine mesure la SNEL des moyens de son développement. La capitale, a-t-il fait remarquer, est approvisionnée aujourd’hui par l’électricité produite à Inga et à Zongo. Pour transporter toute la production d’Inga vers la capitale, une 2ème ligne de transport de l’énergie électrique sera bientôt terminée et les poches noires ne seront plus qu’un souvenir à Kinshasa. Cela permettra également, selon lui, l’amélioration qualitative de l’énergie fournie sur le site de l’UPN ; qui est et reste l’un des principaux clients de la SNEL. Pour ce faire, le site de l’UPN est alimenté par deux sous-stations : celle de la Dévinière et celle du Camp Badiadingi. Lorsqu’une de ces sous-station a des difficultés, l’autre prend automatiquement la relève. Dans un proche avenir, la Snel compte installer une sous-station propre à ce site pour lui donner une autonomie. Pour une consommation rationnelle, le Directeur général a préconisé une économie d’énergie par l’utilisation des ampoules à faibles consommation et en éteignant les ampoules le jour et aussi dans les pièces non occupées la nuit. En outre, il a déconseillé l’utilisation à la fois de plusieurs appareils de forte consommation

            Auparavant, le Recteur de l’UPN a accueilli ses hôtes en insistant sur l’importance de cette conférence pour les étudiants.

SAKAZ