TVA : DGDA, Gabriel Mwepu évalue l’application

0
95

Après le guichet unique de l’agence douanière Kin-Est situé dans la commune au centre-ville, le Directeur général adjoint de la Dgda (Direction générale des douanes et accises) a repris son bâton de pèlerin. Direction : Kin-Aéro où Gabriel Mwepu Numbi a été visiter son guichet unique, le vendredi 6 janvier dernier, pour savoir si les choses évoluent normalement.
A Kin-Est comme à Kin-Aéro, l’objectif poursuivi par le Directeur général adjoint chargé des questions administratives et financières reste le même : se rendre compte si l’introduction ou la mise en vigueur de la Tva (Taxe sur la valeur ajoutée) n’a pas provoqué des bouleversements.
Car, selon l’esprit et la lettre du texte de loi qui l’a créé, ce nouvel impôt jugé moderne ne doit pas faire bouger les prix sur le marché même s’il est directement supporté par les consommateurs.

La visite du numéro deux de la Dgda en compagnie de la presse dans ces deux agences douanières où le guichet unique a été institué, vise à montrer que rien n’a changé dans la taxation des marchandises soumises au dédouanement à la Direction générale des douanes et accises. Tout fonctionne comme par le passé, a-t-il constaté en présence des témoins, les journalistes.
Contrairement aux spéculations, on remarque actuellement sur le marché, certains opérateurs économiques véreux s’amusent à augmenter des prix des denrées sans raison valable. La douane maintient sa tarification des marchandises soumises au dédouanement.
La même journée de vendredi 6 janvier 2012, après le guichet unique de Kin-Aéro, le Dgda Mwepu Numbi est passé avec l’équipe de journalistes qui l’accompagnaient par l’usine de panification « Pain Victoire » située au croisement des avenues Huileries et Kabinda. Motif de la visite : voir sur le terrain si le prix du pain n’a pas changé comme le font des commerçants véreux.
Effectivement, « Pain Victoire » n’a pas augmenté le prix de ses produits alimentaires.

Toutefois, ses clients dont les revendeurs des pains déplorent la baisse du volume du pain malgré qu’il garde le même prix.
Accusation que les gestionnaires de la panification rejettent catégoriquement, prétendant qu’il s’agit des allégations qui visent à ternir leur image et celle de leur entreprise.
Invité par la presse à expliquer le bien-fondé de sa démarche, le Directeur général adjoint en charge de l’administration et finances de la Dgda dit qu’il est en train d’évaluer la mise en œuvre de la Taxe sur la valeur ajoutée.
« Nous sommes en train de faire l’évaluation de la mise en vigueur de la Taxe sur la valeur ajoutée », avant de rappeler qu’il a visité le guichet unique de Kin-Est qui est le plus grand de la capitale. 

Pour rappel, en sa qualité de président du Comité de désengorgement du port de Matadi, Gabriel Mwepu s’est entretenu le mardi 3 janvier 2012 avec des opérateurs économiques dans la salle des réunions de la Direction générale des douanes et accises. Le but de cette rencontre était de rappeler auxdits opérateurs que la Tva est effectivement entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2012, conformément à la loi. Le Directeur général adjoint de la DGI (Direction générale des impôts), Vincent Kabwa avait pris part à cette réunion. Du côté des opérateurs, il y avait entre autres des responsables des agences maritimes, de transport routier, etc.

C’était l’occasion pour les participants, particulièrement de la FEC (Fédération des entreprises du Congo) de décliner leurs préoccupations en rapport avec la nouvelle taxe qui venait d’entrer en vigueur.
Il importe de rappeler que la Tva remplace l’ICA (Impôt sur le chiffre d’affaires). Son taux est unique : 16%.
Contrairement à l’ICA, le nouvel impôt est supporté par les consommateurs. Il est réputé n’avoir pas d’impact majeur sur la structure des prix.

Dom

LEAVE A REPLY

*