Tshisekedi dénonce de nouveau: le hold-up électoral en RDC

0
33
Madame la présidente,
Chers camarades,
 
En ce moment où l’Internationale Socialiste, notre grande famille politique, se réunit en sa 24ème Session, nous nous faisons le devoir d’adresser nos chaleureuses salutations fraternelles à chacune et chacun de vous.
Nous saisissons cette occasion pour vous rappeler que dès sa naissance le 15 Février 1982 au plus fort d’une dictature la plus cruelle de l’époque contemporaine, dictature qui avait contraint tout le peuple à la totale résignation et au silence absolu, l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS en sigle), s’était assignée une mission des plus nobles : l’instauration d’un Etat de droit basé sur les valeurs que prône la Social-démocratie : celles de liberté, de démocratie et de justice sociale.
Forte de cette idéologie, l’UDPS ne pouvait entrevoir accéder au pouvoir d’Etat autrement que par la voie démocratique, afin de promouvoir une société qui combat les inégalités, qui exalte l’économie sociale du marché, pour générer le progrès social de tous par la solidarité.
 
Trente ans durant, I’UDPS a mené une lutte sans merci contre toutes les dictatures pour que s’installe la véritable démocratie en République Démocratique du Congo. Des centaines de milliers de ses membres et sympathisants y ont sacrifié ce qu’un homme a de meilleur à savoir : sa vie.
Notre famille politique n’avait pas tardé à apporter son appui à ce combat en cooptant notre Parti dès les premières années de sa création en qualité de membre avec statut d’observateur.
En guise de reconnaissance de ce soutien pendant notre dur combat, plaise à d’éminentes personnalités de toute la famille de I’Internationale-Socialiste réunie en ce lieu, de daigner accepter l’expression profonde de nos sincères remerciements ainsi que les sentiments de gratitude que nous leur exprimons au nom des millions de Congolais que nous représentons et au nom desquels nous parlons.
Aujourd’hui plus que hier, I’UDPS est heureuse de vous réitérer toute sa disponibilité à poursuivre son combat aux côtés de toutes les forces de gauche pour un monde plus juste en qualité de membre à part entière de l’Intenationale-Socialiste.
 
Chers Camarades,
 
Après avoir été exclu du processus électoral issu du dialogue inter-congolais de 2006 pour la simple raison que notre Parti exigeait le respect des préalables convenus de commun accord ainsi que les garanties indispensables pour la tenue d’une élection apaisée, crédible, transparente, l’UDPS vient de participer aux élections de 2011 qu’elle a remportées aussi bien aux présidentielles qu’aux législatives
Cela a été confirmé par tous les rapports des missions d’observation internationale (Union européenne, centre Carter, SADC, ICG) et locales notamment l’Eglise catholique congolaise qui avait aligné pour la circonstance, plus ou moins 3800 observateurs ainsi que par les organisations Non Gouvernementales locales de défense de la démocratie et des droits de l’homme, qui, toutes, à I’unanimité, avaient rejeté les résultats publiés par  la Commission Electorale Nationale Indépendante instrumentalisée par le pouvoir, en les déclarant non crédibles, autrement dit, faux et non conformes au verdict des urnes exprimé par les érecteurs.
Au moment où se tiennent ces assises, permettez-nous de vous révéler, chers camarades, que le peuple congolais traverse l’une des périodes les plus sombres de son histoire.
Contre la volonté de l’écrasante majorité des Congolais qui avaient résolument choisi le changement aux élections du 28 Novembre 2011 en plébiscitant votre serviteur aux plus hautes charges de I’Etat, les hommes du pouvoir ont opté de ne pas s’incliner devant le verdict des urnes, en décidant de gouverner par défi, recourant à la force des canons et la terreur.
 
La situation du Congo se résume aujourd’hui en ceci : un gouvernement illégal et illégitime issu d’un hold-up électoral, un parlement avec des députés nommés en lieu et place des élus, une justice asservie, les médias publics contrôlés par les putschistes, la répression sanglante de toute manifestation publique, des enlèvements et assassinats des opposants.
L’UDPS, avec l’ensemble des Forces démocratiques acquises au changement et ce, conformément aux prescrits de notre Constitution, s’attèlent à barrer la route aux putschistes et ainsi permettre au Président de la République élu de recouvrer I’imperium en RDC.
Nous lançons un appel à tous les démocrates du monde de se montrer solidaires du peuple congolais meurtri qui reste confiant en son avenir.
Pour notre part, nous croyons que cet appel sera entendu et nous pourrons vous compter à nos côtés dans ce combat qui, au fond, est celui de la justice, la démocratie, la liberté, l’amour de la vérité qui sont, somme toute, les valeurs cardinales de notre famille politique, l’Internationale-Socialiste.
 
Je vous remercie.
 
Etienne TSHISEKEDI wa MULUMBA

LEAVE A REPLY

*