Tshisekedi : bulletin médical rassurant

0
191
tshisekediEn séjour à Bruxelles depuis le mardi 24 janvier 2017, pour un check-up médical, Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), du Conseil des Sages du Rassemblement et du Conseil National de Suivi de la Transition, a déjà passé l’essentiel des examens médicaux nécessités par son état. A en croire Dr Kabanda Kana, un membre de son pré-carré qui s’est confié à la radio Top Congo, le bulletin de santé de l’opposant historique congolais est rassurant.
Toutefois, aucune date de son retour au pays ne peut être avancée sans l’avis de ses médecins traitants. Ces derniers, a-t-il indiqué, lui ont recommandé de prendre suffisamment de repos avant de se replonger dans la fournaise de la politique congolaise, où il est appelé à jouer un rôle majeur au sein d’une institution chargée de la surveillance du processus électoral et de la bonne mise en œuvre des résolutions de l’Accord du 31 décembre 2016.
            Mais certaines sources à Kinshasa ont laissé entendre que si les résultats du check-up restent « positifs », comme c’est le cas actuellement, il n’est pas exclu que son voyage retour dans la capitale intervienne la semaine prochaine. Elles soutiennent qu’Etienne Tshisekedi brûle d’envie de revenir se mettre au service de son peuple, en vue d’accélérer les modalités de nomination du Premier ministre, de la composition du gouvernement, du réaménagement de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) et du CSAC (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication), de la finalisation de l’Arrangement Particulier… bref du démarrage effectif de la période de Transition.
            Compte tenu des restrictions médicales lui imposées, il n’a pas encore ouvert le registre des audiences et contacts politiques, en dépit des demandes pressantes qui s’accumulent sur sa table de travail. On retient, pour l’heure, qu’Etienne Tshisekedi est loin du moribond annoncé par des méchantes langues peu avant son départ de Kinshasa.
                                         Kimp