Trouble de l’ordre public : un faux problème

0
618

L’arrivée de Nikki Haley en RDC semble avoir réveillé le bon sens et les bonnes manières dans le chef de tenants du régime au pouvoir. Car, contrairement à leurs habitudes, le retour triomphal et victorieux à Kinshasa de Félix Tshisekedi en provenance de Lubumbashi s’est passé sans incidents ni accrochages avec les éléments des forces militaires
et de la police tout au long du parcours, de l’aéroport international de Ndjili à Limete. Les éléments des forces de la police se sont bien comportés tout au long de cet itinéraire qui pourtant traverse des communes populeuses et très chaudes de la capitale. Plus d’un million des Kinois ont réservé un accueil chaleureux au président du Rassemblement des Forces Sociales et politiques acquises au changement. Pas de casse, ni d’actes de violence tout au long de ce parcours jusqu’à la résidence familiale située sur l’avenue Pétunias à
Limete.

La propagande mensongère du pouvoir

Que des Kinois et étrangers s’étant retrouvés par hasard le long de
cet itinéraire ne se sont-ils pas sentis interpellés par cette
ambiance d’un accueil chaleureux et patriotique réservé à Félix
Tshisekedi. Pourtant, au regard des informations diffusées sur tous
les médias au sujet des voies de fait sur Félix Tshisekedi et son
entourage ainsi que les  actes de violence perpétrés par les éléments
de la police et de la garde républicaine, l’on s’attendait à ce que
des actes similaires soient commis sur le cortège de Félix Tshisekedi
lors de son retour à Kinshasa. Rien de tel ne s’est produit hier et ce
comportement étonnant des forces de l’ordre contredit la propagande
véhiculée depuis longtemps par les ténors du pouvoir à Kinshasa
accusant l’opposition de recourir aux actes de violence lors des
manifestations populaires.
Preuve s’il en faut une que c’est la peur de voir éclater la vérité
des urnes qui guide régulièrement les propagandistes du régime au
pouvoir à interdire les manifestations populaires. Les opposants
viennent encore une fois de prouver à la face du monde l’amour et leur
attachement aux valeurs de la démocratie, de la discipline, du respect
de l’ordre public, des lois et règlements de la République, bref leur
maîtrise des principes élémentaires des valeurs républicaines.
Dieu merci, en prenant comme témoin oculaire, Nikki Haley, ci-devant
représentante permanente de Washington au Conseil de Sécurité de
l’ONU. Fallait-il la présence de ce témoin gênant pour que les ténors
du pouvoir actuel se comportent en Congolais normaux  et respectueux
des principes élémentaires des droits de l’homme? L’histoire retiendra
que le pouvoir de Kinshasa s’adonne souvent et délibérément à des
actes de violence gratuite et sanglante en violation des principes
élémentaires de la Charte Universelle des Droits de l’homme.
Castro