Troisième cycle en RDC : l’Ifasic dans la cour des «Grands»

0
470

kitima_jean-lucien_recteur_ifasic_x2002009-2Plus de peur que de mal :  la décision tant  attendue par toute la communauté scientifique de l’Ifasic  est finalement tombée le lundi 22 juin 2015 par un arrêté du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire. Cet arrêté frappé d’autorité par le sceau  du ministère de tutelle autorise une fois pour toutes  l’Institut facultaire des Sciences de l’information et de la communication à organiser aussi bien le Diplôme d’études supérieures,  (DES), le Diplôme d’études approfondies que le Doctorat.

En effet, par sa lettre référencée N/Réf 1555.MINESU /CABMIN/TMF/AMM/SVV-CPM/2015,  adressée au Recteur de  cette grande école créée par la volonté du président Mobutu en 1973,  sous la responsabilité du commissaire d’Etat  Sakombi Inongo et pilotée pendant plus de deux décennies par le professeur Paul Malembe Tamandiak,  le ministre Théophile Mbemba Fundu fait savoir qu’après un examen attentif et minutieux du recours introduit par cet établissement qui organise les sciences de l’information et de la communication en RDC, il trouve trouve la requête  avérée et recevable. Raison pour laquelle, après correction d’une petite erreur matérielle, l’établissement est autorisé à organiser l’ensemble du cycle universitaire.

C’est désormais clair comme l’eau de la roche, fini les angoisses qui se sont emparées à la fois du comité de gestion, des enseignants ainsi que de tous ceux qui sont inscrits dans cette «école» , dont certaines thèses sont achevées.

Cette situation inquiétante  survient notamment après la suspension des toutes les écoles doctorales pour évaluation des programmes et de viabilitén, il y a deux ans,  pour raison de conformité.  On rappelle qu’après un examen approfondi, les  Conseils d’administration des universités et instituts supérieurs    et le conseil de l’Enseignement supérieur et Universitaire Privé et Agréé réunis en session extraordinaire du 22 au 25 mai 2015, relative à la validation des résultats d’évaluation des établissements et filières d’études organisant les enseignements du troisième cycle en RDC ,avaient recalé le dossier de l’Ifasic, ne le limitant qu’au DES et DEA.

C’est par la grande porte que l’Ifasic réintègre la cour des «Grands», pour une école qui a déjà produit plus de dix professeurs à thèse et dont la qualité du corps académique est fort appréciée dans ce domaine en RDC. Comme on le sait, ce sont les enseignants de l’Ifasic qui assure et assume les enseignements dans toutes les écoles de communication qui se sont créées à travers le pays.

 

VAN