Trois heures de bouchon à Binza/Ozone

0
40

La Nationale n°1 qui passe par Binza/Ozone connaît généralement des embouteillages. Mais, celui du samedi 08 mai 2010 était vraiment « historique ». La pluie qui s’est abattue sur la ville cet après-midi là a laissé un mauvais souvenir aux usagers de la route. Un bouchon monstrueux né à la suite de l’inondation de la chaussée a duré trois heures et demi, soit de 18 à 21 heures 30.

 La situation était tellement préoccupante que beaucoup de voyageurs ont quitté leurs bus et taxi-bus pour faire la «ligne 11» entre Binza/UPN et Binza/Ozone. Mais, toutes les bandes étant occupées par des véhicules, pare-choc contre pare-choc, ils ont éprouvé toutes les peines du monde pour se frayer un passage. Quand aux passagers ayant déjà payé leurs billets à partir des lieux d’embarquement, ils étaient condamnés à attendre que la circulation redevienne normale.

 Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, certains exploitants du transport en commun en ont profité pour improviser des « demi-terrains » entre les arrêts DGI et Gramalic, puis Gramalic et Gulf.
 La fermeture de la bretelle du Palais de Marbre, actuellement en réfection, a davantage compliqué les bidons. La population de Ngaliema, tout en saluant les travaux de réhabilitation des infrastructures dans sa commune, recommande aux maîtres de ces ouvrages de songer aux routes de secours avant de neutraliser la circulation sur les artères principales.
Mydrie Mavata
(Stg/Ifasic)

LEAVE A REPLY

*