Troïka stratégique décide le gel des tarifs de l’internet

0
96

Troika-vue-des-membres-de-la-Troika-strategique-le-10-novembre-2014L’habituelle réunion hebdomadaire de la troïka stratégique a eu lieu hier lundi 20 juin 2016, à l’hôtel du gouvernement, dans la commune de la Gombe. Cette vingt-sixième réunion de l’exercice 2016 a été présidée par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon. Autour de lui, on a reconnu le ministre de l’Economie nationale, Modeste Bahati, le ministre des Finances, Henry Yav Mulang et le directeur de cabinet du 1er ministre, qui siégeait comme rapporteur.

La particularité de la troïka stratégique d’hier lundi est qu’elle a enregistré la participation du Vice-premier ministre, ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologiques de l’information et de la communication, Thomas Luhaka Losendjola, et du ministre du Plan et Suivi de la mise en œuvre de la Révolution de la modernité, Georges Wembi Luambo.

Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour. Cependant, les questions pertinentes ont tourné autour de la hausse des tarifs des services internet par les opérateurs de téléphonie mobile.  Le ministre de tutelle avait saisi la Troika stratégique pour procéder à l’examen de cette situation de manière à ce qu’une solution soit trouvée le plus tôt possible.

A ce sujet, la Troïka a pris la décision de voir les coûts de l’internet revenir à leur base initiale. Pour ce faire, le
gouvernement, a décidé de mettre en place un comité qui devra analyser les raisons qui ont poussé les opérateurs de téléphonie mobile à revoir leurs prix à la hausse.

Au chapitre des dossiers spécifiques, il a été souligné que la paie du mois de juin a démarré depuis le 15 juin dernier dans la ville province de Kinshasa et dans les grands centres urbains du pays.

Pour cette réunion du 20 juin, sept recommandations ont été retenues en vue de pouvoir booster l’économie nationale.

Dorcas NSOMUE
I. PREAMBULE

Son Excellence Monsieur le Premier ministre a présidé, ce lundi 20
juin 2016, de 07 heures 00’ à 08 heures 25’ à l’Hôtel du Gouvernement,
la vingt-sixième réunion de l’exercice 2016 consacrée au suivi de la
situation économique, financière et sociale du pays.
Outre le Premier ministre, y ont pris part :
– Le Ministre d’Etat, Ministre du Budget ;
– Le Ministre de l’Economie nationale ;
– Le Ministre des Finances ;
– Le Directeur de cabinet du Premier Ministre, rapporteur.
Etaient invités à la réunion : a) le Vice-premier Ministre, ministre
des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de
l’information et de la communication; b) Le Ministre du Plan et de
suivi de la mise en oeuvre de la révolution de la modernité.

II. POINTS A L’ORDRE DU JOUR
Les trois points ci-après ont été traités au cours de la réunion :
a) L’évaluation des recommandations de la réunion du 13 juin 2016 ;
b) La synthèse de la situation économique et financière internationale
et nationale au 17 juin 2016 ;
c) Les dossiers spécifiques.
1. Evaluation des recommandations de la réunion du 13 juin 2016
Les deux recommandations formulées au cours de la réunion du lundi 13
juin 2016 ont été mises en application.
2. Synthèse de la situation économique et financière internationale et
nationale au 17 juin 2016.
L’actualité économique du continent est marquée par l’adoption par la
Banque centrale du Nigéria du taux de change flottant sur le marché
interbancaire. Cette décision est notamment expliquée par la
contraction des réserves de change du pays de 10,7% sur un an pour
s’établir à 26,5 milliards de dollars des Etats-Unis.
Au 16 juin 2016, le cours du cuivre a connu une légère hausse de
0,90% ; le prix de la tonne métrique étant passé de 4.590,00 USD, son
niveau au 09 juin, à 4.631,50 USD. Il en est de même pour l’or dont le
prix de l’once a enregistré une hausse de 2,99%, se négociant à
1.300,39 USD contre 1.262,63 USD précédemment. Le prix de la tonne
métrique du cobalt quant à lui n’a pas varié, et est donc demeuré à
24.061,81 USD.
Concernant le marché des produits pétroliers, au 16 juin 2016, il est
enregistré des baisses sur les deux marchés, dont la plus importante
sur la place de Londres. En effet sur ce dernier marché, le baril du
pétrole est passé de 51,59 USD à 47,88 USD, accusant un recul de 7,20%
en une semaine ; tandis que sur le marché new yorkais la baisse a été
modérée, soit de 2,94% ; le baril s’y est vendu à 47,47 USD contre
48,91 USD au 09 juin 2016.
Sur le marché des céréales, tous les prix sont en baisse au 16 juin
2016, comme suit : a) 11,31 USD/tonne (-0,09%) pour le riz ; b) 156,34
USD/tonne (-0,29%) pour le maïs ; et c) 472,50 USD/tonne (-7,40%) pour
le blé.

Au niveau national, les indicateurs macroéconomiques se sont
comportés comme suit :
– Le taux d’inflation hebdomadaire est à 0,092% (+0,049 point). En
cumul, l’inflation a atteint 0,798%. Les projections du taux
d’inflation en annualisé se situent à 1,738% pour un objectif de 4,2%.
– Le taux de change du franc congolais par rapport au dollar des
Etats-Unis a connu une dépréciation de 0,7% sur le marché indicatif,
et de 1,5% au parallèle au 16 juin 2016. Ainsi, le taux de change y
était respectivement de 964,2 CDF/USD et de 1.005,2 CDF/USD (en
moyenne).
– Les réserves internationales, au 15 juin 2016, étaient à 1.183,51
millions USD, couvrant 5,23 semaines d’importations des biens et
services.
– Le taux directeur de la Banque centrale du Congo demeure à 2% au 17
juin 2016, avec une marge positive de 0,668 point.
Les opérations financières de l’Etat, au 17 juin 2016, renseignent un
déficit de 132,488 milliards CDF. Cette situation est consécutive aux
recettes de 117,660 milliards CDF (43% de réalisation) et aux dépenses
de 250,148 milliards CDF (73% d’exécution) impacté essentiellement par
la paie pour une enveloppe de 154,545 milliards CDF.
En cumul annuel, le compte général du Trésor affiche un déficit de
263,504 milliards CDF.

3. Dossiers spécifiques

a) Situation de la paie

La paie du mois de juin a été lancée le 15 du mois tant à Kinshasa que
dans les grands centres urbains sur l’ensemble du territoire national,
et se poursuit normalement.

b) Evaluation des exonérations diverses

Compte tenu des impacts des exonérations sur les recettes publiques,
et des demandes de plus en plus croissantes y relatives, il a été
recommandé une réunion d’experts pour envisager leur rationalisation.
A cet effet, les Ministère des Finances, du Plan et de l’Economie
nationale devront préparer une note y afférente à l’intention de la
Troïka stratégique, en vue de soumettre au Gouvernement des
ajustements requis.

c) Situation de la hausse des prix de l’internet

Suite à la hausse unilatérale des prix des services d’internet par les
opérateurs de téléphonie mobile, le Vice-premier Ministre, Ministre
des Postes, Télécommunications et nouvelles technologies de
l’information et de la communication a saisi la Troïka stratégique
pour examiner les voies adéquates de résolution de ce problème. Ainsi,
il a été convenu que les prix reviennent à leur base initiale, tout en
mettant en place un comité pour examiner les différentes raisons
avancées par les opérateurs en vue de solutions au cas par cas.

III. RECOMMANDATIONS

A l’issue de la réunion de la Troïka stratégique de ce lundi 20 juin
2016, sept recommandations ont été retenues.
SERVICE DE PRESSE DE LA PRIMATURE