Tripaix/Gombe : une concession… deux propriétaires

0
33

Médard Balengola Efoloko a porté plainte contre Mme Ngalula Katanga, au tribunal de paix de la Gombe, sous RP 21.227, pour faux en écriture, usage de faux et occupation illégale de terre. A l’audience d’hier mercredi 06 octobre 2010, son avocat a fait savoir que son client est détenteur d’un contrat d’une concession située au quartier Golf, au numéro 61/94 du Plan Cadastral de la commune de la Gombe. Ce terrain lui avait été attribué depuis 1998 par les services de la Division Urbaine des Titres Immobiliers, a-t-il rappelé, sur la base du contrat précité, lequel avait entraîné l’annulation de celui de Mme Ngalula, pour n’avoir pas respecté les conditions relatives à la mise en valeur. 

            L’avocat de Médard Balengola a soutenu que la prévenue, bien que n’ayant plus aucun droit sur ladite concession, a refusé de la libérer, se permettant même de la morceler en deux et de la vendre aux tiers, qui ont déjà lancé les travaux préliminaires de construction. Pour tous les préjudices causés à son client, il a exigé une amende reconventionnelle de 100.000 dollars américains.

            Invitée à son tour à la barre, Mme Ngalula a contesté la version des faits livrée par la partie adverse. Selon elle, jamais elle n’a fait l’objet d’une quelconque interpellation au niveau de la Division urbaine des titres immobiliers pour un quelconque litige concernant sa concession. A sa connaissance, son contrat est toujours valable et n’a jamais fait l’objet de contestation. Venant en appui à sa cliente, son conseil a estimé que l’action d’Efoloko devrait être déclarée irrecevable à cause de son caractère extrêmement flou. Pour réparer l’honneur souillé de sa cliente, elle demande des dommages-intérêts de l’ordre de 25.000 dollars américains.

            L’affaire a été prise en délibéré jusqu’au 23 octobre 2010.

                                               Muriel Kadima

LEAVE A REPLY

*