Tripaix/Gombe : un fils toujours à la recherche de son père

0
45

On se rappelle que le 19 octobre 2010, le Tribunal de paix de la Gombe avait entamé l’instruction du dossier RC 8031 opposant un jeune garçon nommé Martin Tshisungu à son présumé père, Jean Mohamed. L’enfant avait traîné son géniteur en justice pour « non assistance à la paternité ». Après avoir enregistré les doléances du garçon et la version de Jean Mohamed qui ne reconnaissait pas être le papa de Martin Tshisungu, le tribunal avait renvoyé l’affaire au 09 novembre 2010 en vue d’auditionner le témoignage de sa mère, répondant au nom de Ngolela.

            Mais, à l’appel de la cause hier mardi, la mère de l’enfant a brillé par son absence à l’audience. On a appris que l’intéressée, résidant actuellement à Lubumbashi, n’a pu effectuer le déplacement de Kinshasa, pour des raisons inexpliquées. 

Compte tenu de l’importance de son témoignage au sujet de ses relations avec Jean Mohamed, le tribunal a de nouveau remis l’affaire au 30 novembre 2010.

            Il est question qu’à cette prochaine audience, les débats puissent tourner à la fois autour de la déposition de Mme Ngolela mais aussi des résultats du test d’ADN réclamé par le père présumé, qui continue de nier être l’auteur de la vie de Martin Tshisungu.

            Muriel Kadima

 

LEAVE A REPLY

*