Tripaix/Gombe : un ex-Gérant de la TRACO contre son successeur

0
40

    Deux ex-agents de la société privée à responsabilité limitée ». La congolaise de transport » (TRACO), sont au Tribunal de Paix de la Gombe, sous RP21.188. Jean-Paul Thambwe est accusé par Lars Jahanson de défaut pour qualité, usage de faux et dénonciation calomnieuse. L’audience d’hier jeudi 17mars 2011 s’est passée dans la chambre 3.

    Selon les avocats de Lars.J, en date du 30mars 2010, JP Thambwe avait porté à la connaissance du Directeur Général de la Migration, dans sa lettre établie frauduleusement après le conseil Général avec tous les actionnaires que leur client était suspendu de son poste de Gérant pour détournement des fonds de la société et que désormais, c’est lui qui exerçait les fonctions de Gérant.

Ses avocats ont estimé que toutes les procurations établies le 21avril 2008 et 3mars 2009 adressées à la DGM constituent des faux dans la mesure où le cité n’avait pas qualité pour dénoncer le plaignant et surtout qu’il n’avait pas des preuves. Ils ont encore fait remarquer que, Adolphe Yuma était compté parmi les associés de la TRACO. Il n’a jamais été fondateur. Et quand à Jean-Paul.T, il n’exerce aucune fonction au sein de cette société. Il avait notifié la DGM tout simplement pour devenir Gérant et nuire à l’autre.

    Pour sa part, Jean-Paul Thambwe a reconnu avoir adressé des lettres à la Direction Générale de Migration (DGM), contre M. Lars Johanson et non Johanson Lars Gosta, comme mentionné dans les pièces. Pour ce qui est de la fonction de Adolphe Mayuma, c’est lui qui est le fondateur de la TRACO et non associé comme dit par la partie citante. Ses avocats ont indiqué que, l’article 64 du code de procédure pénale ne permet guère aux agents de changer où modifier leurs noms pour quoi que ce soit. S’agissant du citant, il se plaint dans une affaire qui ne le concerne même pas. S’il faut accuser c’est le promoteur Adolphe Yuma qu’il faut poursuivre parce que leur client n’a été qu’un mandataire de son chef.

    En réplique, le citant et ses avocats ont soutenu qu’il n’y a aucun changement de nom. C’est tout toujours la même personne. Ils ont demandé au Tribunal d’ordonner une descente à la DGM pour vérifier s’il y a changement de nom.

    L’affaire a été renvoyée à la semaine prochaine,soit le 24 mars 2011, pour plaidoirie.

 

Muriel Kadima

LEAVE A REPLY

*