Tricom/Gombe : une dame accuse la Sogecor sprl

0
38
Véronique  NGONGO  est en justice contre la société Sogecor. L’audience de cette affaire a eu lieu le mardi 26 juin 2012 dans la chambre 5 sous RCE 2353.  
La partie plaignante assisté de deux de ses avocats, a affirmé  que  leur cliente est propriétaire de la parcelle sise au numéro 81 de l’avenue Itaga/commune de Kinshasa.  Elle  avait signé  en date du  4 août 2003 un contrat de location d’un espace de sa parcelle à la société SOGEFOR  SPRL  pour une durée de 14 ans.
 Sur cet espace, il était  prévu  la construction d’un complexe  commercial  pour le compte de SOGEFOR, 14 ans après, le bâtiment devrait revenir à la bailleresse  Véronique  y compris un appartement  à usage résidentiel.  Bien plus, ce contrat renseigner une convenance du prix de loyer fixé à 200 dollars le mois. Contrairement à ce qui avait été convenu, la société SOGEFOR n’avait pas achevé les travaux de cette appartement à usage  résidentiel et ne paye ses factures de la SNEL. Pour les avocats les articles 14 et 15 de ce contrat ont été violé  par SOGEFOR.  En outre, les avocats  ont indiqué qu’ils avaient consulté SOGEFOR pour une révision du montant du loyer, car le prix jadis fixé était devenu dérisoire  mais SOGEFOR avait refusé.
 
Elle  demande au tribunal de contraindre SOGEFOR à payer 1500 dollars  et de dommages et intérets de 50.000 dollars pour les préjudices  subis. La défenderesse SOGEFOR  assisté d’un seul avocat a fait constaté que les 200 dollars étaient fixés par rapport aux différents travaux effectués  ainsi que la construction de cet appartement moderne. Elle regrette que la partie plaignante ne puisse pas tenir compte de son investissement dans cette parcelle. SOGEFOR soutient qu’avant les différents travaux ,elle avait remis un montant de 10.000 dollars juste pour l’occupation du lieu. SOGEFOR maintient que la partie plaignante n’asubi aucun préjudice et ne peut donc pas réclamer des dommages. A propos du non-paiement de factures de la SNEL  estimé à 2.230.173 Francs congolais, SOGEFOR répond que celles-ci portent le nom d’une autre personne.
 
MELBA –MUZOLA 

LEAVE A REPLY

*