Tricom/Gombe : Peloustore poursuivi pour une créance de 348 622,42 dollars US

0
76

Réputé comme étant l’un des supermarchés de référence dans la ville de Kinshasa, Peloustore est en procès contre l’entreprise DHL Forwarding à cause d’une créance d’un montant de 348.622,40 dollars US. A l’audience d’hier mardi 23 septembre, dans cette affaire en introduction au Tribunal de commerce de la Gombe, les avocats de Peloustore ont fait savoir que ces sommes accumulées l’ont été à la suite d’un contrat de services qui avait été conclu entre parties.

            Lors de l’examen de cette affaire enrôlée sous le RCE 3802, dans la chambre 3 présidée par le juge Kiroro, le conseil de la partie Peloustore a sollicité du tribunal le renvoi de la cause à une date certaine, afin de la joindre à une autre cause pendante devant cette même juridiction dans la chambre 6 et qui oppose les mêmes parties. Cela pour une bonne administration de la justice.

            Curieusement, cette demande n’a pas convaincu le tribunal, qui à son tour, a demandé aux parties d’exposer les faits de la cause. Non satisfait par cette décision, le conseil de la partie Peloustore a retiré sa comparution et le défaut lui a été adjugé.

            Dans une brève version livrée devant la barre, le conseil de DHL Forwarding a fait savoir qu’un contrat de service avait été conclu entre les deux parties pour un montant de plus de 400.000 dollars.

Le même conseil a renchéri qu’une petite convention était advenue  juste après entre parties. Aussi, il a ajouté que depuis lors, la partie Peloustore ne s’est jamais exécutée de ses engagements, c’est ce qui le poussa à lui adresser une sommation et d’initier la présente  assignation à cause de sa mauvaise foi.

Bien plus, le conseil a demandé au tribunal de dire son action recevable et fondée, de condamner la partie Peloustore à lui payer la somme ci-haut mentionnée, payable en Franc congolais au taux du jour. Et d’indiquer que la créance est productrice des intérêts de 10 % l’an, depuis la signification de l’ordonnance d’injonction de payer signifiée le 12 août 2014.

            Enfin, ce conseil a demandé au tribunal de dire le jugement à intervenir exécutoire, et de lui allouer à titre subsidiaire, la somme de 150.000 dollars d’intérêts moratoires, 750.000 dollars US des dommages et intérêts et enfin, faute d’exécution de la somme de 15.000 dollars par jour jusqu’au paiement total de la somme principale.

Melba Muzola

LEAVE A REPLY

*