Transco : 16 milliards FC réalisés en 2014

0
157

transco-busMichel Kirumba Kimuha, directeur général a.i. de « Transports au Congo »(Transco), a présenté, le samedi 30 mai 2015 à la direction générale de ladite société à Masina/Siforco, le rapport annuel 2014 de la société qu’il dirige depuis octobre 2014.

Démarche motivée par le souci de redevabilité, le numéro 1 de cette entreprise a précisé, d’entrée de jeu auprès de l’assistance composée notamment des agents, des élus nationaux et des journalistes, que ce document est le résultat d’une compilation de 12 rapports mensuels transmis régulièrement à son ministère de tutelle, celui de Transports et Voies de communication. En somme, a-t-il révélé, le chiffre d’affaires de l’année chez Transco s’est élevé à environ 16 milliards FC contre une prévision de 12 milliards ; tandis que les charges réalisées, hors carburant et amortissements, s’élève à environ 11 milliards FC contre une prévision de 19 milliards FC.

Précisant que le gouvernement de la RDC avait payé le carburant pour Transco au titre de subvention pour un montant d’environ 6 milliards FC, pour une consommation en carburant évaluée à environ 8 milliards FC, Michel Kirumba a conclu qu’il se dégage un solde à payer d’environ 2 milliards FC. Alors que le solde de gestion hors amortissement et hors carburant, est d’environ 5 milliards FC en positif, contre une prévision de 7 milliards FC en négatif, le même solde de gestion avec amortissement et hors carburant trouve environ 7 milliards FC en négatif contre une prévision de 19 milliards FC en négatif. « Nous avons payé au titre de toutes les cotisations sociales et taxes à l’État, un montant d’environ 4 milliards FC… » a-t-il indiqué avec satisfaction.

            Toujours dans ce chapitre de faits posés en 2014, le DG a.i a fait noter que, dans l’exploitation des bus, 33 millions de passagers ont été transportés contre une prévision de 26 millions sous les contraintes des embouteillages et le mauvais état de certains axes routiers. Le taux de remplissage des bus était de 490 contre une prévision de 370 passagers payants par jour dans chacun des bus standards et 391 dans un minibus, contre une prévision de 340. Il a été enregistré 1 accident tous les 24000 km contre une prévision de 1 accident sur 10000 km, soit environ 510 accidents légers enregistrés pour 12,3 millions de km parcourus.

            De l’enquête réalisée par le Groupe d’Etudes des Transports (GET) du ministère des Transports et Voies de Communication, Michel Kirumba a déclaré que l’évaluation du niveau de satisfaction des passagers Transco dans la ville de Kinshasa indique que 99,9 d’entre-deux se sont déclarés satisfaits des services offerts par Transco, qui a par ailleurs contribué à réduire de 37% le coût de transport par trajet. « Cependant, les personnes exemptées de paiement du ticket de transport laissent échapper 16% de recettes… ».

            Au sujet de la gestion des ressources humaines, le patron de Transco a souligné que l’effectif du personnel a été maitrisé à 1947 agents pour 326 bus en exploitation, soit un ratio de 6 agents par bus contre une prévision de 7. A l’en croire, un appel d’offres a été lancé pour l’acquisition et la mise en place des terminaux biométriques fixes et mobiles pour le pointage de présence des agents afin de s’assurer avec précision que chacun commence son travail ponctuellement.

             Enfin, partisan de la transparence et de l’équité, le comité de gestion de Transco confirme qu’un concours a été organisé avec l’appui de l’EPSP pour recruter le personnel à affecter aux bus supplémentaires acquis et non encore exploités. « Nous envisageons d’accroître le parc automobile à au moins 1000 autobus dans la ville de Kinshasa pour soulager tant soit peu la demande de transport en commun estimée à 2 millions de passagers payants par jour » a-t-il promis.

Tshieke Bukasa