Tout Kinshasa pleure Moloto au Stade des Martyrs

1
302

1003048_10151770245084914_1907116097_nL’artiste musicien chrétien Alain Moloto, décédé il y a plus d’une semaine, sera conduit ce mardi à sa dernière demeure, au cimetière Nécropole de la N’Sele. Selon le programme établi par les organisateurs des obsèques du responsable du groupe Gael, des chants religieux et des témoignages vont marquer  ce grand moment de tristesse et de séparation non seulement avec sa famille biologique, mais aussi les amis et connaissances. La grande famille des enfants de Dieu s’est particulièrement mobilisée pour la circonstance.

La levée de la dépouille mortelle d’Alain Moloto est intervenue hier lundi 12 août 2013 à la morgue de la Clinique Ngaliema, en présence du Premier ministre Augustin Matata  Ponyo,du Médecin directeur de cette institution hospitalière, docteur  Tshiamala, des pasteurs , musiciens, etc. On a reconnu ses collègues musiciens chrétiens résidant à Kinshasa tels Patrice Ngoyi  Munsoko, président de l’Association des Musiciens Chrétiens du Congo (AMCC), Franck Mulaja, Henry Papa, Christian Lema, Denis  Ngonde, Aimé Nkanu, couple Buloba Théthé  Ndjugandeke et autres.

Outre la présence remarquable des musiciens résidant au pays, on a signalé celle de ceux qui résident à l’étranger, notamment Kool Matope et Runo Mvumbi.

L’ambiance était de grande tristesse et de vive émotion dans la matinée d’hier lundi à la morgue de la clinique Ngaliema. Larmes, pleurs, cris de douleur, soupirs et prières n’arrêtaient de baigner les visages des chrétiens membres de la famille du Christ.

Le moment du suspense tant attendu  par la foule qui avait pris d’assaut le lieu afin de vivre en live et honorer la mémoire d’Alain Moloto, l’homme qui a su transformer la vie des milliers de gens à travers ses chants d’adoration est finalement intervenue vers la fin de la matinée. La  sortie de la dépouille de la morgue pour le corbillard apporté pour la circonstance était insoutenable. C’était pratiquement un concert de pleurs à la Clinique Ngaliema. Pendant près de trois heures, le cortège funèbre a travers plusieurs quartiers de Kinshasa, en passant par les avenues des Cliniques et Batetela, puis  le boulevard du 30 juin.

            Une escale était prévue à la Place des Artistes, au croisement des avenues Victoire et Kasa-Vubu, à Matonge, dans le cadre des derniers hommages, avant d’atterrir au stade de Martyrs, lieu prévu pour les obsèques.

            Tout au long de son parcours, le corbillard qui transportait la dépouille d’Alain Moloto était précédé et suivi d’une foule nombreuse à pieds, qui accompagnait  la chanson phare du groupe Gael intitulée  « Moto », en signe de gloire et de victoire de Dieu.

            L’arrivée de la dépouille au stade de Martyrs a plongé dans la désolation des milliers de gens venus de quatre coins de Kinshasa pour témoigner leur attachement à l’illustre disparu.

            L’un des moments forts de l’exposition de la dépouille mortelle d’Alain Moloto à l’esplanade de ce temps de football a été l’interprétation, par différents membres de l’AMCC, sur un podium dressé pour la circonstance, de meilleurs chants de leur répertoire mais aussi des œuvres du défunt.

Melba MUZOLA 

1 COMMENT

  1. Dieu a donné, Dieu a pris, mais malheur par qui la mort de l’homme de Dieu est passé…ses enfants, sa famille, sa maison, ses habits et tout ce qui lui appartient deviendront des interdits…son nom même sera signe de malédiction

LEAVE A REPLY

*