Tharcisse Loseke quitte l’ECIDE pour l’UDPS

0
174

 

Il vient de démissionner de l’ECIDE pour convoler en noces libres avec l’UDPS. Le professeur Tharcisse LOSEKE Nembalemba, car c’est de lui qu’il s’agit, n’est pas n’importe qui. C’est un vieux routier de la politique congolaise et il ne passe pas inaperçu. Pourquoi a-t-il posé cet acte d’une portée politique indéniable,  par ces temps de flottement avec ces soit disant négociations entre le gouvernement et le M23 à Kampala ?

 La chronique politicienne se serait accommodée d’un acteur politique qui aurait rejoint l’un des deux camps qui se disputent le partage du pouvoir alors que quitter un parti de l’opposition parlementaire pour rejoindre avec armes et bagages celui qui s’accroche à la vérité des urnes déroute plus d’un observateur.

Dans ses deux correspondances datées du 25 janvier dernier adressées l’une au Président National de l’UDPS et l’autre à celui de l’ECIDE, le professeur LOSEKE Nembalemba donne les raisons de son ralliement à la fille aînée de l’opposition congolaise. Pour rappel, Tharcisse LOSEKE est ce médecin neuropsychiatre et ancien directeur du Centre Neuro-psycho-pathologique ou CNPP situé au Mont Amba, qui avait subi des menaces physiques et psychologiques vers l’année 1983 pour avoir réservé un refus catégorique au régime du MPR-parti Etat qui tenait à lui extorquer un certificat attestant que Etienne TSHISEKEDI n’avait pas ses facultés mentales et psychologiques saines. Après avoir été limogé, il connut les affres du chômage, car en plus de l’Université de Kinshasa où il prestait comme professeur, aucune autre formation médicale ne pouvait l’embaucher. Pire il fut interdit de quitter le territoire national. C’est probablement en ce moment-là qu’il avait adhéré à l’idéal et aux valeurs politiques du groupe des treize parlementaires.

Comme il le dit dans sa lettre au président national de l’UDPS : « il n’est pas inutile de souligner que depuis plus de 25 ans, sans être formellement membre de l’UDPS, j’ai toujours combattu à vos côtés en partageant vos objectifs fondamentaux qui sont : l’avènement d’un Etat de droit en RD Congo et d’un Etat fort, réellement démocratique où règneront une vraie justice, une bonne gouvernance ainsi que l’instauration d’un régime politique soucieux du progrès social au bénéfice du peuple congolais ».

Tout en réservant des copies pour information au Président de l’ECIDE, au secrétaire général de l’UDPS, au président fédéral de l’UDPS/Kinshasa et au président de la Section de l’UDPS/Lukunga, le professeur LOSEKE souligne que son adhésion à ce parti « obéit fidèlement à cette logique de combat politique auquel il n’y a guère de place ni à la résignation, ni au défaitisme. A partir de ce jour, je me conformerai aux dispositions statutaires de l’UDPS en militant dans ma fédération à la base ».  Faut-il rappeler que le professeur LOSEKE Nembalemba avait fait partie du gouvernement de 22 membres issu de la Conférence Nationale Souveraine en 1992 comme ministre de l’Environnement, Tourisme et Conservation de la Nature dont les membres avaient été qualifiés de vertébrés par Mgr Laurent MONSENGWO, alors président de ce forum.

S’adressant à Martin FAYULU, président de l’ECIDE, dont il est l’un des membres fondateurs, le professeur LOSEKE Nembalemba précise que «ce départ de l’ECIDE ne peut en aucun cas être assimilé à un divorce, car idéologiquement, ce parti partage avec l’UDPS, mon nouveau parti, les mêmes valeurs pour un Congo nouveau, fort et prospère».  Il conclut en émettant le vœu «qu’un jour l’UDPS et l’ECIDE puissent convoler en juste noce, comme certains partis politiques sous d’autres cieux, dans le Regroupement politique fort et dynamique ».

FM

 

LEAVE A REPLY

*