TGI/Gombe : l’Onatra accuse la succession Nkoli de faux

0
45

L’Office National des Transports (Onatra) est à coude à coude avec la succession Nkoli Pengongo au Tribunal de Grande Instance de la Gombe. Cette société accuse la partie adverse de faux et usage de faux sur la propriété d’un de ses immeubles situés sur l’avenue Haut Commandement, dans la commune de la Gombe. Au premier degré, le tribunal de paix de la Gombe avait donné raison à l’Onatra, dans un jugement rendu le 19 mars 2010, sous RC 20.861.  

            La succession Nkoli ayant relevé appel de cette décision judiciaire, les deux parties se sont retrouvées hier mardi 16 novembre 2019 devant  la barre du Tribunal de Grande Instance de la Gombe, sous RPA 18.294.

 A cette occasion les avocats de la succession Nkoli ont rappelé que feu Nkoli Elombe Pengongo avait, avant sa mort le 20 avril 1990, acheté une maison sise avenue du Haut Commandement, dans la commune de la Gombe, après de l’Onatra. La transaction se serait déroulée en présence d’un notaire.

            Après le décès du père, le nommé Junior Nkoli fut désigné liquidateur. La succession Nkoli sera surprise de voir l’Onatra l’attaquer au Tribunal de paix de la Gombe, pour faux et usage de faux titres de propriété et gagner le procès. Mécontente du jugement, elle a décidé de saisir le TGI/Gombe, au degré d’appel et espère rentrer dans ses droits.

            Intervenant à leur tour, les avocats de l’Onatra ont persisté à soutenir que la maison querellée est bel et bien une propriété de cette société, qui ne l’a jamais vendue. Le tribunal a remis l’affaire à la huitaine en vue de l’examen de toutes les pièces en possession des deux parties.                       Muriel Kadima

LEAVE A REPLY

*