TGI/Gombe : le couple IPONDO NSOKI poursuivi pour escroquerie

0
53

    Le Tribunal de Grande Instance de la Gombe, siégeant dans sa chambre III, en matière répressive, est saisi par un acte d’appel du couple Nsoki Ipondo Ubert qui attaque l’œuvre du Tribunal de paix de Ngaliema qui avait rendu un verdict en leur défaveur, sous RP19.933, l’année dernière. Cette affaire est passée hier mardi 01 mars 2011, sous RP 18.354. Elle tourne autour d’un cas d’escroquerie, l’opposant à Lutumba et consorts.

    Le couple Ipondo Ubert ne conteste pas l’escroquerie mais la manière dont le juge de Ngaliema l’a examiné. Selon l’épouse de Nsoki, Mme Guygy,elle ne pouvait pas être jugée et condamnée pour les mêmes faits deux fois. La même dame reconnaît avoir pris l’argent de 23 personnes et non 45 comme indiqué par la partie plaignante. Elle a exigé à l’avocat des prévenus d’apporter les preuves de leurs accusations. Cette dame conteste l’œuvre du premier juge en ce sens qu’il l’a  condamné juste après sa sortie de la prison centrale de Makala pour les mêmes faits.  

 

    L’avocat des appelés a fait savoir au Tribunal que le couple précité avait en 2006 aménagé leur bâtiment pour le faire louer. Ils avaient agi comme bailleurs et commissionnaires en même temps. Cette parcelle se situe sur l’avenue Lomami, n° 20, au croisement des avenues Komoriko et OUA, dans la commune de Kintambo. Et les candidats locataires avaient remis au total 33000 dollars. Lorsqu’ils se présentaient sur les lieux, ils ne trouvaient personne et la maison était toujours fermée. Et ils ont dû organiser une rencontre entre  créanciers au terme de laquelle ils ont surpris le couple d’escrocs et déféré devant la justice. Jugés et condamnés à 10mois d’emprisonnement, l’homme et la femme ont été rattrapés par leurs créanciers, qui exigent la restitution de leurs garanties locatives, soit 33000 dollars américains.

 

Muriel Kadima  

LEAVE A REPLY

*