« TELEMA » : une nouvelle plateforme politico-citoyenne pour la libération du Congo

0
211

La nouvelle plateforme politico-citoyenne dénommée « TELEMA » a
effectué sa sortie officielle devant la presse le vendredi 28 juillet
2017 à l’hôtel CANA dans la commune de Gombe. A en croire la
déclaration faite par les membres de la coordination de cette
structure, Cédric Mudianta et Adolphe Amisi, ce regroupement est
composé des jeunes venus de touts bords, qui ont pris conscience de
leurs responsabilités en tant que peuple congolais, de libérer le pays
de l’état d’occupation, conformément à l’esprit de l’article 64 de la
Constitution et à la déclaration de la lettre de la CENCO qui appelle
tout congolais à se mettre débout car le pays va très mal.

«Nous jeunesse congolaise, refusons solennellement d’être utilisés
comme des marches-pieds pour servir des intérêts des politiciens
égoïstes et sans projet réel pour notre pays ; Décidons de ce fait de
créer une plateforme politico-citoyenne, dénommée « TELEMA » (débout
en français) pour identifier, conscientiser et ambitionner un
leadership politique de rupture, avec des jeunes totalement dévoués,
désintéressés et intègres, capables de porter la noble mission de
transformation économique et sociale de la RDC, en étant eux-mêmes à
la fois les exemples et l.es modèles d’abnégation, de droiture, de
compétence et de patriotisme dont notre société a tant besoin » a
déclaré le coordonnateur de « TELEMA ».
Selon Cédric Mudiantu, la décision de la création de cette plateforme
par les jeunes membres de « TELEMA » est la conséquence du constat
d’une carence d’hommes dotés d’un projet politique couplé d’un sens
élevé de responsabilité et d’un amour profond pour la République.
D’où leur mission de construction une société profondément reformée,
en harmonie avec elle-même et offrant des opportunités
d’épanouissement individuel et collectif à tous. Un rêve, a-t-il
affirmé, qui  doit être porté par une nouvelle race de jeunes
congolaises et congolais ayant à cœur le devenir de la République
démocratique du Congo et épris des valeurs de liberté, de solidarité
et de justice sociale.
Les membres de la coordination de « TELEMA » ont saisi cette occasion
pour appeler tous les jeunes, toutes tendances confondues, à joindre
massivement la plateforme et d’en faire, enfin, le dernier chantier
pour la refondation de leur patrie et de consacrer la rupture
longtemps attendue par le peuple.
Ils ont insisté par ailleurs sur les valeurs devant caractériser les
jeunes rassemblés au sein de TELEMA, qui se doivent d’être exemplaires
à tous points de vue ç travers leur dévouement à l’intérêt général,
l’ardeur au travail, l’intégrité, la réceptivité aux préoccupations
concrètes des congolais, la transparence dans les actions et
l’obligation de rendre compte.
Myriam Iragi