Télécommunications : Kin-Kiey ébloui par l’investissement d’Airtel

0
108

 

Le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, a effectué hier jeudi 24 mai une visite guidée dans les installations de la société de téléphonie mobile Airtel.
Commencée à la Direction générale de l’entreprise sous la conduite du numéro un d’Airtel en République démocratique du Congo, Antoine Pamboro, la visite du ministre Kin-Kiey Mulumba s’est clôturée au centre technique d’émission et réception de Kinshasa/Kingabwa, en passant par celui de l’avenue Tabora dans la commune de la Gombe.
A la direction générale, après avoir conféré pendant plus d’une heure avec le staff dirigeant, le ministre a  visité respectivement tous les services fonctionnant au sein de l’immeuble qui abrite le siège social de l’entreprise.
Puis, le cortège s’est dirigé vers l’avenue Tabora, au centre technique qui abrite deux des trois communicateurs qu’emploie la société pour mieux servir sa clientèle de la capitale. 
 
Le patron des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication s’est livré au même exercice qu’à la direction générale. Tous les services techniques installés au niveau de cette « base » des données, selon leur spécificité, ont reçu la visite du ministre sous une pluie battante.
Enfin, le ministre et sa délégation ainsi que les cadres et agents Airtel qui accompagnaient le staff dirigeant ont pris la route des Poids Lourds pour boucler la visite par un autre centre technique, le troisième pour la ville de Kinshasa installé au quartier Kingabwa communément appelé BAT.
 
Bientôt Airtel à l’ère de G3
 
Après le tour des installations techniques de Kingabwa, le ministre Tryphon Kin-Kiey Mulumba et le Directeur général d’Airtel/RD Congo, Antoine Pamboro, ont expliqué à la presse l’objectif de la tournée dans les différents services de l’entreprise qu’ils venaient d’effectuer.
Se disant très marqué par l’investissement consenti par Airtel en République démocratique du Congo, le ministre des PTT a fait savoir que l’Etat est dans l’obligation de mettre à la disposition des opérateurs des télécommunications des infrastructures appropriées, dont la fibre optique, pour leur permettre de fournir un service de qualité aux populations.
La fibre optique permettra de renforcer la couverture actuelle estimée à 10%, à 60% pour le bien des abonnés congolais, a-t-il indiqué.
Avant d’indiquer qu’il a reçu l’instruction de la hiérarchie de procéder à la vente de la licence «Troisième génération, G3, aux exploitants des télécommunications.
La Rdc a tout intérêt à accélérer cette démarche parce que beaucoup de nos voisins sont en avance sur la question, a-t-il déclaré.
A son tour, le Directeur général d’Airtel/Rdc a confirmé la faible couverture actuelle due au manque de technologie de pointe, en exprimant la nécessité de son renforcement.
Raison pour laquelle, a déclaré Antoine Pamboro, airtel a invité le ministre en charge du secteur pour qu’il vive personnellement les réalités sur le terrain.
 
Dom

LEAVE A REPLY

*