Surveillance des groupes armés à l’Est : drones, le marché attribué à l’Italien Selex ES

0
56

Reaper drops first precision-guided bomb, protects ground forcesLe porte-parole militaire de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RD Congo (Monusco), le lieutenant-colonel Félix Prosper Basse, a livré hier mercredi 14 août 2013 à Kinshasa le nom du fournisseur des drones devant patrouiller prochainement à l’Est du Congo : la société italienne Selex ES. Au cours de ce point de presse hebdomadaire la Mission onusienne, ce casque bleu a réaffirmé la tâche confiée à ces appareils : celle de « surveiller les mouvements des groupes armés et protéger les civils de manière plus efficace ». Néanmoins, a souligné l’officier, les drones qui seront utilisés par les Nations Unies ne portent pas d’armes.

Quant au drone qui sera déployé, il s’agit du modèle «FALCO», conçu pour être une plateforme de surveillance capable de transporter une variété de charges utiles, y compris plusieurs types de capteurs à haute résolution.

En ce qui concerne Selex ES, nous avons appris, qu’elle est une société du groupe Finmeccanica, leader international dans les technologies électroniques et informatiques pour les systèmes de défense, l’aérospatiale, les données, les infrastructures, la sécurité foncière et de la protection et des solutions durables «intelligents».

Il possède également des avancées technologiques, des produits et des capacités dans la conception, la fabrication et l’intégration de systèmes de gestion et de contrôle du trafic aérien et maritime.

Entreprise mondiale intégrée avec un effectif d’environ 17.700 personnes et le total des revenus de plus de 3,5 milliards €. Outre l’Italie, la société dispose d’une présence industrielle et commerciale au Royaume Uni, aux États-Unis, en Allemagne, en Turquie, en Roumanie, au Brésil, en Arabie Saoudite et en Inde.

Pour rappel, le drone (« faux bourdon » en anglais), ou UAV (Unmanned Aerial Vehicle) est un aérodyne télécommandé qui emporte une charge utile, destinée à des missions de surveillance, de renseignement, de combat ou de transport. Les drones sont en général utilisés au profit des forces armées ou de sécurité (police, douane, etc.) d’un État, mais peuvent avoir aussi des applications civiles, voire de loisir (course de vélo par exemple).

Les drones peuvent être pourvus : d’une caméra infrarouge, détectant toute sorte de chaleur (humaine, animale, ou provenant d’un véhicule) ; d’une caméra, capable de retransmettre en temps réel ce qui se passe sur le terrain ; d’un gyroscope, leur permettant de se stabiliser, et de contrebalancer leurs mouvements, permettant ainsi le suivi de la cible.

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*