Surveillance des forêts congolaises ; le MECNT doté du matériel de télédétection et de cartographie

0
57

La Direction des Inventaires et Aménagements Forestiers «  Diaf », un service du ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme, vient d’être dotée d’un important matériel de laboratoire de cartographie et de télédétection. Cet important matériel provient  de la FAO et comprend une dizaine d’ordinateurs, des imprimantes, scanners, logiciels, video projecteurs…. La cérémonie de remise dudit matériel  a eu lieu le jeudi 28 octobre 2010 au  ministère de l’Environnement.

Deux allocutions ont rythmé cette cérémonie. 

         En sa qualité de « donateur », le délégué de la FAO, Ndiaga Gueye a d’abord pris la parole pour dire  que cette acquisition marque l’amorce d’une nouvelle dynamique en matière de réalisation d’un inventaire forestier national et du développement d’un système de surveillance des forêts congolaises par satellite.

         Cette acquisition entre aussi dans le cadre d’une recommandation du secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques  qui veut offrir des opportunités  aux pays possédant d’immenses forêts  et en mesure de tirer des dividendes  sur le  marché du carbone.

         Cet appui de la FAO va permettre à la RDC de maîtriser les axes techniques et scientifiques relatifs à l’expertise et la formation du personnel national en système d’information géographique,  aux techniques de collecte et de gestion des données de télédétection.

         Mais aussi pour une meilleure formation du personnel capable de préparer des rapports nationaux de notification qui seront demandés par le secrétariat de la convention  et plusieurs autres tâches.

         Ndiaga Gueye a fait état ensuite d’un protocole d’accord signé en faveur du DIAF. Et qui porte sur un lot additionnel du matériel reçu hier, a-t-il.

         Grâce à cet équipement, le DIAF dispose désormais de réelles capacités pour estimer et analyser les données relatives au couvert forestier  à travers le système de surveillance par satellite.

         Le secrétaire général au ministère de l’Environnement a de son côté, loué la disponibilité de la communauté internationale qui , s’emploie à mettre en place les dispositifs nécessaires pour la matérialisation du processus de réduction des gaz à effet de serre issues de la déforestation et de la dégradation des forêts.

         Le secrétaire général Likunde a évoqué ensuite le projet initié par la FAO  sur la mise en œuvre des  Mesures , de Rapportage et de Vérification « MRV ». Cela est le fruit des études faites par le Groupe Intergouvernemental des experts sur l’évolution du climat.

Une note sombre s’est ajoutée à la « fête » avec le décès peu avant la cérémonie de remise du matériel d’un agent d’une des directions du ministère de l’Environnement. 

Jean- Pierre Nkutu

 

LEAVE A REPLY

*