Sud-Kivu : Walungu choisi zone-pilote du projet «Appui aux communautés rurales»

0
79

Le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), en partenariat avec les entreprises du secteur privé, vient de lancer un projet dénommé « Appui aux communautés rurales ». Il vise l’amélioration des conditions de vie ou mieux, le développement des populations habitant les milieux ruraux.

C’est le sens de la rencontre que le PNUD a organisée, le vendredi 11 juillet au cercle Elaïs, en partenariat avec Airtel et Rawbank, dans le cadre de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), avec le secteur privé sur ledit projet.

On renseigne que les entreprises Airtel/RDC et Rawbank sont les premières sociétés du secteur privé à se joindre à ce projet du Pnud en faveur des populations rurales.

« La mise en œuvre du projet « Appui aux communautés rurales/Responsabilité sociale des entreprises » s’inscrit dans une logique d’engagement du secteur privé en faveur de l’amélioration des conditions de vie des communautés vulnérables. Il est l’aboutissement des discussions engagées depuis le mois d’août 2012 avec près de 26 entreprises sur leur responsabilité sociale ».

C’est le territoire de Walungu, dans la province du Sud-Kivu, qui a été identifié comme la première zone-pilote d’intervention. Il s’agit notamment de la persistance de la pauvreté caractérisée par un faible accès aux services sociaux de base, un faible niveau des revenus, des stigmates de plusieurs années de conflits armés. On indique aussi pour ce choix de Walungu : la maturité des projets antérieurs exécutés dans cette contrée par le Pnud, en partenariat avec d’autres agences du système des Nations Unies, en l’occurrence FAO et UNICEF.

Par ailleurs, le projet a pour objectifs : améliorer les conditions de vie des communautés rurales à travers la formation sur la gestion de petites et moyennes entreprises dans l’accompagnement de l’établissement des agences publiques, en recourant au service de communication et de transfert d’argent ; faciliter l’accès au crédit des populations rurales en particulier les femmes et les jeunes ; promouvoir la création d’emplois grâce à la formation.

Quid de la responsabilité sociale des entreprises

 On indique que la responsabilité sociale des entreprises n’est pas une simple démarche volontariste en faveur des communautés où l’on est établi, mais une exigence de participer au développement durable desdites communautés.

On rappelle que le projet «Appui aux communautés rurales» s’inscrit dans le Global Compact ou Pacte mondial lancé par les Nations Unies en 2000 en vue d’encourager les entreprises privées du monde entier à adopter une attitude socialement responsable par l’intégration et la promotion des principes relatifs aux droits humains, aux normes internationales du travail, à la lutte contre la corruption et à la protection de l’environnement.

Le Pacte mondial invite aussi la société civile, des organisations professionnelles, des gouvernements, des organismes des Nations Unies, ainsi que des universités à jouer le même rôle, c’est-à-dire œuvrer pour le développement des communautés de base.

« D’une durée d’un an, le projet se propose d’appuyer les communautés locales à développer des opportunités d’emplois grâce au renforcement de leurs capacités entrepreneuriales et à un appui technique et financier ». Deux cents entrepreneurs ont été sélectionnés et bénéficient déjà de la formation sur la gestion d’une micro-entreprise et du crédit. Un centre de formation en informatique et un cybercafé seront installés sur place à Walungu pour faciliter la recherche. Le marché du centre du territoire sera également réhabilité.

Tous ces détails et éclaircissements ont été fournis au cours d’une conférence co-animée par Dandy Yela pour Airtel, Laurence Feza pour Rawbank, et Lucie, experte invitée par le Pnud.

            Dom

LEAVE A REPLY

*