Stratégies de conservation du pouvoir : «Sauvons la RDC» dénonce le complot contre la République

0
42

Pprd-MbatshiLa réaction de l’opposition contre le passage en force en 2016 planifié, d’après les acteurs «de Sauvons la RDC» dans le récent  mini-congrès du Parti du Peuple pour Reconstruction et La Démocratie (PPRD), a été prompte.

Au cours d’un point de presse co-animé hier lundi 14 avril 2014 par Jean Bertrand Ewanga de la CVD, Christopher Ngoyi de la Société Civile et le coordonateur des FAC, Martin Fayulu, au siège de l’ECIDé,  dans la commune de Kasa-VUBU, les opposants réunis au sein de la plate-forme dénommée «Sauvons  la RDC» n’ont pas usé de la langue de bois pour dénoncer la stratégie de conservation du pouvoir imaginée selon eux par le parti au pouvoir dans sa messe politique à Mbandaka dans la province de l’Equateur, pour maintenir son autorité morale , le président Joseph Kabila au-delà de 2016  en violation de l’article 220 de la Constitution».

Dans leur coup de gueule, les acteurs de «Sauvons la RDC» ont appelé le peuple congolais à se mobiliser et à demeurer vigilant pour faire échec à ceux qu’ils considèrent comme les ennemis de la démocratie et de la paix qui veulent à tout prix faire un coup d’Etat constitutionnel pour se maintenir au pouvoir, même s’ils n’ont plus rien à proposer après plus d’une décennie  de gestion calamiteuse du pays », ont-il déclaré.

Ils ont rappelé que leur convention tenue du 31 mars au 3 avril 2014 avait produit 59 résolutions pertinentes susceptibles de contribuer au renforcement de l’Etat de droit et la Démocratie en RDC, « menacé par les faits et actes des caciques de la majorité présidentielle qui ont multiplié et continuent d’orchestrer des cabales contre la République, le peuple congolais et la Constitution du 18 février 2016 ».

Les précités ont pointé du doigt le Secrétaire Général du PPRD, Evariste Boshab, qui dans ses derniers propos  à Mbandaka, a affirmé que «… autrement dit, avons-nous organisé le mécanisme de conservation du pouvoir à l’instar du MPLA, la SWAPO et le Chama Cha Mapinduzi, mbula oyo mbul’a Kabila oyaya… »

            Concernant l’éviction du président de la CENI, l’abbé Malumalu, contenue dans les résolutions numéro 15 et 16 de leur Convention  à Fatima, qui ont trait au dépannage du processus démocratique par le souverain primaire, les acteurs de «Sauvons la RDC»  ont fait Etat d’environ 50.000 signatures dont le dépôt à l’Assemblée nationale et à l’abbé Malumalu  interviendra le mardi 22 avril 2014.

            Le report du dépôt de cette pétition prévu le 14 avril 2014 dans la résolution 16 de la Convention est dû, à les en croire, au problème matériel qu’impose le rassemblement des feuilles de ladite pétition.

            Abordant la proposition du député de l’opposition et président du «Courant des Démocrates Rénovateurs», Jean Lucien Bussa, demandant à l’opposition de retirer ses représentants à la CENI, le Secrétaire Général de l’UNC, Ewanga, n’a pas trouvé d’inconvénient pour sortir le délégué du parti cher  à Vital Kamerhe, Gustave Omba de cette institution d’appui à la démocratie pour ne pas cautionner la dérive de Malumalu, selon lui, inféodé par le pouvoir en place.

ERIC WEMBA 

LEAVE A REPLY

*