Stockage des armes et des munitions : les FARDC préparent des dépôts plus sûrs

0
49

A l’issue de la réunion des spécialistes de stockage et de destruction des armes et des munition en RDC qui s’est tenue le jeudi 9 juin entre les FARDC, EUSEC RD Congo, MAG, MONUSCO, PNC, UNMACC et des partenaires bilatéraux, les participants  cogitent sur des solutions temporaires qui permettent de minimiser le risque présent dans ce domaine.

En effet, à en croire le communiqué de presse parvenu au Phare, l’objectif de cette rencontre a été de définir les priorités géographiques et d’urgence dans ce domaine concernant la sécurité physique et du management des stocks. Cette réunion est le premier pas concret suite à une table ronde sur la situation des dépôts d’armes et de munitions en RDC, organisée avec l’appui d’EUSEC RD Congo, la mission européenne de conseil et d’assistance en matière de réforme du secteur de la sécurité dans le domaine de la défense, au début de mois de mai 2011. Lors des discussions les FARDC, avec l’appui technique des partenaires, ont indiqué que leurs priorités pour le court terme, tenant compte de la période électorale qui s’approche, sont la capitale Kinshasa (11e région militaire) et surtout le Camp Kokolo, Bukavu (10e RM), Bunia (9e RM) et Goma (8e RM).

En premier lieu, il s’agit de la sécurisation du stockage des armes et des munitions avec des solutions temporaires qui permettent de minimiser le risque présent et entretemps de réhabiliter les structures permanentes. En soutenant la décision des FARDC, le Général Martins, Chef de mission EUSEC RD Congo, a constaté que la doctrine logistique qui a été élaborée par les FARDC en collaboration avec EUSEC RD Congo, ainsi que les règlements qui en découlent permettent d’avancer aux actes concrets tels que celui-ci. A plus, a-t-il ajouté, les endroits ciblés sont particulièrement importants à cause de leur proximité avec des
grandes concentrations de la population et pour la protéger. En moyen terme, les FARDC tenteront d’établir des dépôts plus sûrs qui respectent les normes internationales dans ce domaine, dans les mêmes villes, en ajoutant encore les bases des FARDC au Bas-Congo. Pour le long terme, les FARDC essayeront d’adresser les autres régions militaires sur l’intégralité du territoire de la RDC.

La structure du stockage des armes et des munitions est concordante avec la mise-en-œuvre du Plan de Réforme de l’Armée, tel que approuvé par le Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants. Les trois Zones de Défense seront dotées  des grands magasins pour le stockage des armes et des munitions, tandis que toutes les régions militaires et les Régiments de Forces de Couverture – une fois que leur positionnement final est défini – bénéficieront des magasins des armes.
La réunion a félicité l’engagement des FARDC pour mener et renforcer les actions pour sédentariser les structures, règlements et procédures de stockage d’armes et de munition. La Commission Nationale de Contrôle des Armes Légères et de Petit Calibre, en tant que représentant de gouvernement de la RDC, a confirmé que l’initiative entre dans l’encadrement et le programme du gouvernement, et jouera un rôle essentiel pour la bonne coordination et cohérence avec des autres acteurs dans le domaine.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*