Stellionat : un faux propriétaire en fuite

0
95
Kabamba Yitchibwit Alphonse, présumé propriétaire d’une parcelle située dans la commune de la Gombe, sur l’avenue Tshatshi, est poursuivi par Makayama Khonde Legi pour stellionat, faux en écriture et usage de faux. Il lui est reproché d’avoir vendu, en violation de la loi, la parcelle dont l’adresse précitée, à une société libanaise. Le Tribunal de Grande Instance de Gombe est saisi sous le RP 25017. Cette affaire a été examinée en audience publique hier mardi 07 juillet 2015.
Au cours de cette audience, les avocats du plaignant Makaya ma Khonde Legi ont demandé au tribunal de condamner à 5 ans de servitude pénale principale la partie adverse et de dire établies en fait comme en droit toutes les infractions retenues à sa charge, ainsi qu’aux frais d’instance et aux dommages et intérêts de 200.000 dollars, payables en francs congolais.
En ce qui concerne les faits, ils ont souligné que le droit de jouissance de leur client est troublé par la partie adverse, Kabamba Yitchibwit Alphonse. Ce dernier s’est prévalu de la qualité de propriétaire sur un bien appartenant à autrui avant de procéder à sa vente. C’est un conflit qui date de 2008. Ils ont rappelé qu’il avait usé de fausses déclarations pour obtenir du Conservateur des titres immobiliers un faux  certificat d’enregistrement.
Et ajouté que la vente avait été effectuée par le cité Kabamba Yitchibwit Alphonse au moment où le dossier se trouvait encore au parquet. Une fois son forfait accompli, il avait disparu de la circulation, jusqu’aujourd’hui.
Invité à donner son avis, le ministère public a abondé dans le même sens que la partie civile, demandant au tribunal de sanctionner l’auteur de l’acte de stelionnat conformément à la loi.
Le cité Kabamba Alphonse ayant brillé par son absence à l’audience, le défaut a été retenu à sa charge.
 MURKA