Des stades pour Kinshasa

0
39

Comme annoncé en juin dernier par le ministre de la Jeunesse, Sports, Culture et Arts, le Premier Ministre a procédé le week-end dernier à la pose de la première pierre pour la construction des stades municipaux à Kinshasa.

         C’est dans la commune de Matete que le coup d’envoi a été donné, précisément sur le terrain situé à quelque cent mètres de la paroisse catholique saint Alphonse, où sera érigé un des stades prévus pour la ville de Kinshasa. Au total, cinq stades seront construits à travers la capitale congolaise, selon le programme rendu public au mois de Juin passé par le ministre des Sports Baudouin Banza Mukalay.

         Selon la même source, les cinq stades seront construits dans les communes de Bandalungwa, Barumbu, Ndjili, Matete, et Ngaliema plus précisément au quartier Delvaux.

A l’occasion, le ministre Banza avait également informé que la démarche gouvernementale visant le développement des sports ne se limitera pas seulement au football. D’autres disciplines telles que le basketball, le volleyball, l’athlétisme…sont aussi concernées par ce programme des infrastructures sportives.

            Le ministre avait aussi annoncé, dans le même ordre des choses, la construction des écoles de sports en vue de promouvoir des jeunes talents dans les années à venir.

            Par ailleurs, on apprend que cette démarche du gouvernement vise à combattre la spoliation des terrains publics de l’Etat qui ne cessent de susciter, depuis quelques années, la convoitise des prédateurs.

            Il sied de rappeler, à ce sujet, que les terrains publics et autres espaces verts n’existent presque plus non seulement dans la capitale, mais également dans la plupart des grandes villes du pays. C’est pourquoi, le souhait de la majorité des Congolais est de voir le Premier ministre aller jusqu’au bout avec cet ambitieux projet de restauration des espaces réservés à la pratique du sport en vue de l’épanouissement de la jeunesse. Le gouvernement devra, à cet effet, démolir toutes les constructions érigées sur les domaines publics de l’Etat dont la plupart font l’objet de spoliation par ceux-là mêmes qui sont censés les protéger.

            Le ministre des Sports et son collègue en charge des Affaires foncières, ainsi que d’autres membres du gouvernement ont pris part à la cérémonie. Tout comme le gouverneur André Kimbuta  et le Commissaire général de la police/ville de Kinshasa, le général Célestin Kanyama étaient également présents lors de cette cérémonie de pose de la première pierre pour la construction des stades municipaux.

Il ne faut pas s’arrêter à Kinshasa

            Le projet de promouvoir le développement du sport en République Démocratique du Congo, ne doit pas s’arrêter à la seule ville de Kinshasa. Mais, il devra s’étendre aux provinces si on veut réellement détecter tous nos talents dans le domaine du sport et surtout, permettre à la jeunesse d’avoir des loisirs sains au lieu d’être, comme c’est malheureusement le cas aujourd’hui, tentés par des écuries des «pombas» et des «kulunas».

Dom

LEAVE A REPLY

*