Sommet USA-Afrique : la vision d’Obama

0
134

obamaWashington, la capitale fédérale américaine abrite, du 4 au 6 août 2014, le premier Sommet USA-Afrique qui devrait réunir le président Barack Obama avec une cinquantaine de Chefs d’Etat et de gouvernement du continent africain. D’ores et déjà, trois présidents africains ont été déclarés indésirables : Robert Mugabe du Zimbabwe, Omar El Béchir du Soudan et Issayas Afeweshi de l’Erythrée. Le thème général de cette méga-rencontre est très significatif : « Investir dans la prochaine génération ».

Premier du genre dans l’histoire des Etats-Unis  et de l’Afrique, ce sommet vise le renforcement des relations bilatérales entre les deux parties, notamment dans les domaines politiques, diplomatiques, économiques, commerciaux, sécuritaires et culturels. A ce propos, Barack Obama déclare : « Je ne vois pas les pays et les peuples d’Afrique comme un monde à part. Je vois l’Afrique comme une partie fondamentale de notre monde interconnecté, les partenaires avec l’Amérique au nom de l’avenir, que nous souhaitons pour tous nos enfants. Ce partenariat doit se fonder sur la responsabilité mutuelle et le respect mutuel ».

A en croire Linda Thomas Greenfield, Vice-Secrétaire d’Etat en charge de l’Afrique, le président américain n’a prévu de tête-à-tête avec aucun de ses invités. Mais, il a pris l’engagement de participer aux trois réunions thématiques inscrites au programme, sur trois jours. Il est demandé à chacun des chefs d’Etat invité de livrer des messages très courts. Le locataire de la maison blanche, a-t-elle fait savoir, est de booster les investissements américains en Afrique et de souligner clairement l’engagement de l’Amérique à la sécurité des Etats africains, à la promotion de la démocratie et des droits de l’homme, mais aussi de la culture. Bref, il est question que Barack Obama et ses hôtes discutent franchement des voies et moyens de stimuler la croissance et de créer un environnement sain pour la prochaine génération d’Africains.

04 août 2014 : Forum de la Société Civile

Après la cérémonie protocolaire, il est prévu un « Forum de la Société Civile » dans la matinée du 04 août 2014. Celui-ci est destiné aux délégués des gouvernements des USA et d’Afrique, des Sociétés civiles africaine et américaine, de la diaspora africaine et des responsables des secteurs privés. Tout ce beau monde sera éclaté en petits groupes thématiques, appelés à échanger autour de sujets divers considérés comme des défis de notre temps, à savoir l’entreprenariat social, l’innovation civique, le développement, la gouvernance, le commerce, l’investissement, l’emploi, la paix, la prospérité, la santé, la sécurité alimentaire, le changement climatique, la protection de l’environnement, etc.

Le même jour, les responsables africains et américains du commerce se pencheront sur les perspectives d’avenir de l’AGOA (African Growth and Opportunity), afin d’actualiser sa législation. Cette rencontre vise à démontrer le souci des USA de promouvoir une croissance économique et un développement durables en Afrique.

Dans l’après-midi, une réception sera donnée au Capital Hill par les responsables des Commissions des Affaires Etrangères du Sénat et de la Chambre des Représentants

05 août 2014 : Forum des Affaires USA-Afrique

 Le département américain du Commerce et Bloomberg Philantropies co-organiseront le premier Forum américano-africain, une journée consacrée au renforcement des relations commerciales et financières entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Afrique. Le président Obama y participera en compagnie du Secrétaire Pritzker, du maire Bloomberg ainsi que de plusieurs hauts fonctionnaires américains. Programmé au Mandarin Oriental, à Washington, ce forum vise à examiner de nouvelles pistes susceptibles de stimuler davantage les échanges commerciaux entre l’Afrique et les USA, les possibilités d’emploi, les investissements. Un accent particulier sera mis sur le soutien américain au secteur privé africain dans  les domaines des finances, des investissements, des infrastructures, de l’énergie, de l’agriculture, de l’information et de la communication, etc.

Les dirigeants africains pourraient mettre à profit ce forum pour de nouer de fructueux contacts avec les chefs d’entreprises des USA, en vue de leur proposer des opportunités d’investissement en Afrique.

On annonce, dans la soirée de ce 5 août, un dîner que le couple Obama offrira aux Chefs d’Etat et de gouvernement africains ainsi qu’aux invités triés sur le volet, à la Maison Blanche.

06 août 2014 : trois séances au sommet

 Les dirigeants africains et le président Obama auront trois séances axées sur les questions d’intérêt commun. La première portera sur les voies et moyens d’investir dans l’avenir de l’Afrique. Il s’agira en fait d’approfondir les questions de développement durable, de croissance économique, de commerce et d’investissement en Afrique.

La seconde séance se déroulera sous la forme d’un déjeuner de travail entre le président américain et ses décideurs politiques africains. L’un et les autres auront à partager leurs préoccupations communes au sujet de la paix et de la sécurité, mais aussi à réfléchir sur les solutions durables à apporter aux conflits régionaux et au terrorisme transnational.

La dernière séance devrait permettre aux participants d’examiner les défis à relever, aux plans de la sécurité, de la démocratie, de la gouvernance, des flux financiers illicites, des menaces terroristes transnationales, pour permettre à la prochaine génération d’Africains de vivre dans une Afrique meilleure que celle d’aujourd’hui.

                                   Kimp

LEAVE A REPLY

*