SODIMA conclut une convention avec la Clinique Ngaliema

0
34

 

            Les membres de la Solidarité pour la défense des droits, de la dignité et des intérêts des magistrats (Sodima),  Syndicat se sont retrouvés le samedi 19 janvier 2013, au restaurant Le Délice dans la commune de la Gombe pour la cérémonie de signature de la convention de prise en charge médicale entre cette  association et la Clinique Ngaliema.

La ministre de la Justice et Droits humains étant empêchée, plusieurs personnalités ont rehaussé de leur présence, la dite cérémonie, à savoir le premier président de la Cour suprême  de justice et président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM)  Jérôme  Kitoko Kimpele, le médecin –directeur de la Clinique Ngaliema, Dr Pascal  Tshiamala Kashala, le secrétaire général de Sodima  Pierrot  BAKENGE – MVITA.

Le secrétaire général de Sodima a exprimé sa joie de voir que ce rêve d’hier soit devenu réel.

            Au nom de Sodima, il a émis le vœu que la présence de la ministre de la Justice et Droits humains, leur soit un accompagnement favorable  tout au long de cette démarche qui vise à améliorer le bien- être social du magistrat.

            Ainsi, a-t-il rappelé les propos tenus lors de sa sortie officielle qui a eu lieu en octobre 2011, qui soulignent que dans le  cadre de la réalisation de ses objectifs, la Sodima s’est donné la charge de négocier en faveur des magistrats sans discrimination d’appartenance syndicale, cette convention de prise en charge médicale.

            Il a fait savoir que l’absence de cette prise en charge a occasionné plusieurs pertes parmi les  magistrats, tant pour les retraités que pour ceux en fonction.

            C’est la raison qui justifie cette démarche de   Sodima de pouvoir y remédier en ratifiant cette convention médicale qui regroupe le magistrat affilié ou autre magistrat souscripteur à cette mutuelle de santé, dont la seule condition demeure la régularité de cotisations pour lui et les membres de sa famille restreinte, de pouvoir bénéficier de soins médicaux sur base d’un billet d’envoi. Il a promis  pour les jours à venir, la tenue d’une campagne de vulgarisation et de sensibilisation, sur le bien-fondé de cette convention.

            A son tour, Docteur Tshiamala, médecin-directeur de la clinique Ngaliema, a estimé que c’est un grand honneur pour lui de signer cette convention, avant de préciser que la clinique est considérée comme un outil de travail pour le gouvernement en dispensation de soins médicaux.

Se référant aux propos de son prédécesseur, il a conclu lui aussi que l’accessibilité et le manque d’accès aux soins de qualité ne sont nullement négligeables. D’où, il a estimé qu’à ce jour, le geste posé par Sodima est non seulement fort, mais très important.

            Bien plus, a-t-il renchéri, la Constitution recommande à l’Etat de prendre soin de sa population. Mais le constat fait est que les subsides devant assurer le bon fonctionnement du secteur de la santé sont trop modestes.

            Par contre, il reste convaincu que ce genre de  partenariat est le seul moyen pour y remédier. De ce fait, il a félicité le Sodima pour cette idée et l’a rassurée qu’elle ne sera pas déçu.

MELBA MUZOLA

LEAVE A REPLY

*