Six axes prioritaires retenus pour combattre le Vih/Sida

0
45

5a6a95a40b03b874f757ee5cf0c886e0_LLe Centre catholique Béthanie de la commune de la Gombe, a abrité du mardi 14 au mercredi 15 janvier 2014 les travaux du Dialogue national et de l’élaboration de la Note conceptuelle de la composante VIH-Sida. Organisé par le Comité National de Coordination du Fonds Mondial de lutte contre le VIH-Sida, la Tuberculose et le Paludisme (CCM-RDC), ce forum national a défini six axes prioritaires d’intervention : la prévention axée sur la population en général ; la prévention de la transmission de la mère à l’enfant ; la prévention chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes intransigeants ; la prévention chez les professionnels du sexe et leurs clients ; le traitement, la prise en charge et le soutien, ainsi que la gestion du programme. 

 Redynamisation de la lutte contre le VIH-Sida

            Dans son discours de clôture, le ministre de la Santé Publique et Président du CCM-RDC, Dr Félix Kabange Numbi Mukwampa, s’est réjoui de la participation active de tous les acteurs de la lutte contre ce fléau en RDC. Il s’agit des acteurs étatiques et non étatiques, de la société civile, des partenaires techniques et financiers, sans oublier le CCM-RDC. «Tous, nous avons été ensemble dès le début du processus qui va nous conduire demain à l’élaboration, mieux à la finalisation de la note conceptuelle que nous devons déposer au fonds Mondial », a-t-il déclaré avant de souligner : « la lutte contre le Sida est l’affaire de nous tous. Nous devons tous tendre vers la génération sans sida, dans l’objectif de zéro nouvelle infection, zéro discrimination, zéro décès lié au sida ».

            Le terrain par excellence d’exécution de ce projet, a fait observer le ministre de la Santé Publique, c’est le niveau provincial. Et c’est ce qui explique sa grande satisfaction au regard de la présence à ces assises des délégués de toutes les provinces de la RDC. Car, selon lui, il est important que les axes définis soient appropriés par tous les participants représentant tous les différents partenaires, afin que l’on puisse redynamiser la lutte contre le VIH-Sida en République Démocratique du Congo.

            Pour le président du CCM-RDC, Dr Félix Numbi Kabange Mukwampa, le gouvernement seul ne peut rien. La société civile seule ne peut résoudre ce problème. De même, les partenaires seuls ne peuvent rien faire. Mais ensemble, ils pourront joindre leurs efforts et faire du slogan « une génération sans sida » une réalité vivante dans notre pays.

Recommandations des femmes et des jeunes

            Dans leurs recommandations, les femmes ayant pris part à ces assises ont insisté sur la place de choix qu’elles doivent occuper, non seulement en termes d’activités menées, mais aussi de leur implication effective dans leur mise en œuvre.

            De leur côté, les jeunes ont recommandé à la commission de rédaction de tenir compte des spécificités liées à la jeunesse, et aussi de la proportion du budget qui sera alloué aux activités de la jeunesse, même si l’intervention est prise en compte dans la population en général.

Les résultats atteints et la rédaction de la Note conceptuelle

            Dans leur rapport final, les participants se sont félicités d’avoir atteint les objectifs fixés par le Dialogue national. Entre autres : le concessus non seulement sur les six interventions prioritaires devant figurer  dans la Notre conceptuelle, mais également sur les orientations pour la mise en œuvre harmonieuse des activités, ainsi que l’existence du draft du Dialogue national.

Il convient de retenir que ce Dialogue national du Centre Béthanie de la commune de la Gombe s’inscrit dans le cadre du long processus participatif et inclusif du Nouveau modèle de financement initié par le Fonds Mondial.On signale que dont la République Démocratique du Congo a été retenue comme  candidate pour le volet VIH-Sida parmi les six pays de la planète, pour un montant indicatif de 130 millions de dollars américains.

            Quant à la rédaction de la Note conceptuelle,  la date du 23 janvier 2014 a été retenue pour l’envoi du 1er draft à tous les intervenants et membres du CCM-RDC pour des observations éventuelles à renvoyer dans les quarante-heures. Et c’est le 27 janvier 2014 qu’il sera procédé à la signature de la Note conceptuelle à déposer au Fonds mondial.

Michel  LUKA

LEAVE A REPLY

*