Signature d’un contrat de réhabilitation de 16 écoles publiques

0
40

Une cérémonie de signature d’un contrat pour la réhabilitation de seize écoles publiques en province  s’est déroulée le vendredi 16 décembre 2011 entre le BCECO, représentée par son directeur général, Théophile Matondo Mbungu, et deux entreprises de construction, à savoir Trabagec et Bobo Construction. Parrainée par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.), Maker Mwangu Famba, cette rencontre a eu pour cadre la grande salle des réunions de son cabinet ministériel.

Prenant la parole à cette occasion, Théophile Matondo s’est appesanti sur l’importance de ce contrat – un projet pilote destiné à faire école et à motiver les décideurs – qui devrait démarrer immédiatement après la signature du contrat susdit. Dans un premier temps, 11 écoles seront réhabilitées. Les cinq écoles restantes seront prises en compte et remises également à neuf dans une seconde phase qui démarrera à la fin de la première. Il n’a pas oublié de faire remarquer que ces travaux constituent, à coup sûr, une façon concrète pour les autorités du ministère et pour son agence de contribuer positivement à l’avancement des Cinq chantiers de la République, particulièrement du Chantier Education.

Il a aussi tenu à rassurer son hôte du jour, le ministre de l’Epsp, que la sélection des entreprises n’était pas faite au hasard, mais sur base des paramètres objectifs que sont leurs professionnalisme et technicité. En outre, il a précisé que cette réhabilitation impliquera l’équipement des locaux en mobiliers, en kits informatiques, le matériel didactique et en manuels scolaires. Tous ces éléments, a-t-il conclu, sont en cours de commande.
A la fin de la cérémonie, le ministre de l’EPSP, Maker Mwangu Famba a répondu à certaines préoccupations de l’assistance en fournissant quelques précisions sur ce projet qui, a-t-il dit, a pour coût 3.500.000 USD et concerne les écoles publiques ciblées – sans distinction des réseaux d’enseignement – dans  trois provinces à savoir : Equateur, Bandundu et Province Orientale. Selon les termes du contrat, les deux entreprises ont dix jours, à dater de la signature du contrat, pour démarrer les travaux et les terminer dans un délai de 12 mois.     

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*