Le SGA Bruno Tshibala de l’UDPS aux arrêrts

2
949

BRUNO_TSHIBALA_L_UDPS_CONTRE_LE_M23_70392453_thumbnailLe Secrétaire Général Adjoint et porte-parole de l’UDPS, Bruno Tshibala, qui devait prendre son avion hier dimanche 09 octobre 2016 à l’aéroport International de N’Djili pour Bruxelles, en Belgique, a été empêché de voyager par des agents des services spéciaux, mis aux
arrêts et conduit vers une destination inconnue. Jusqu’au moment où nous mettions sous presse, le mobile de cette arrestation n’était connu ni de sa famille biologique, ni de la hiérarchie de son parti.

Tout ce que l’on sait est que l’intéressé, qui avait subi une intervention chirurgcale au niveau des yeux, il y a plus d’un mois en Belgique, devait y retourner pour un contrôle médical.

La nouvelle de son arrestation ayant rapidement fait le tour de la ville, l’on se demande si elle ne serait pas liée aux instructions du Procureur Général de la République, qui avait expréssement demandé au Commissaire Général de la Police, au lendemain des événements des 19 et 20 septembre 2016, d’empêcher toute sortie d’un opposant du territoire national. Bruno Tshibala se trouverait-il sur la liste des présumés auteurs ou commanditaires des troubles de septembre ?

Serait-il l’objet d’un mandat d’arrêt qu’il ignorait? N’avait-il pas ses papiers en ordre pour partir à l’étranger. Les interrogations restent sans réponses à son sujet. Si Tshibala n’est pas fiché au niveau de la justice ou des services de sécurité, le plus simple aurait été de le laisser rentrer chez lui, quitte à lui lancer une invitation ou un mandat de comparution pour des faits qui lui seraient éventuellement reproché. Autrement, sa plate-forme politique – le
Rassemblement, son parti ainsi que l’opinion nationale risquent de vite croire à une manoeuvre de harcèlement des membres de l’Opposition absente au Dialogue et opposée au «glissement».
KIMP

2 COMMENTS

Comments are closed.