Seules la science, la technologie et l’innovation conduisent à la croissance

0
80

robertLe ministre a.i. de l’Enseignement supérieur, universitaire et de la Recherche scientifique (E.S.U.R.S.), Robert Mbuinga Bila (aussi ministre des Affaires foncières) a procédé à l’ouverture de la 5ème Edition de la Conférence des Chefs d’Etablissements et Exposition des Œuvres de l’Esprit de l’Enseignement Supérieur, Universitaire et Recherche Scientifique 2014 (5ème Edition de la C.C.E. et Expo-ESURS 2014). Organisées au sein de l’Académie des Beaux Arts, à la Gombe, cette manifestation de haute portée scientifique va durer cinq jours (du 11 au 15 octobre 2014) et sa clôture va coïncider avec l’ouverture de l’Année académique 2014-2015.

            Prenant la parole à cette occasion, Robert Mbuinga a reconnu que l’ESURS est à la croisée des Chemins et qu’il est tenu d’ajuster son Système éducatif aux standards internationaux. Face à ce défi, il a noté l’importance qu’il y a de mener une réflexion qui conduirait ce ministère à apporter des modifications structurelles profondes dans le Système éducatif du Supérieur appelé à jouer un rôle capital pour l’émergence de notre pays à l’Horizon 2030 ; des modifications qui vont ainsi renforcer le rôle de l’Enseignement supérieur, universitaire et Recherche scientifique dans le développement du pays par une adaptation des offres de formation aux besoins du marché d’emploi.

            Instituée depuis 2010, cette manifestation se tient chaque année. Le ministère de l’ESURS tient à faire d’elle une bonne occasion d’échanges d’expériences et d’évaluation de la gouvernance de nos institutions universitaires, au plan académique, scientifique, financier, administratif et patrimonial. C’est ainsi que Robert Mbuinga a noté que depuis qu’elle se tient, cette manifestation a fait découvrir à la communauté nationale et internationale non seulement les résultats de recherche des universités, instituts supérieurs et centres de recherche, mais a permis également aux institutions de l’ESURS de s’approprier des principes de bonne gouvernance. Et pour matérialiser la vision du Chef de l’Etat, le ministre a dit que cette exposition a pour thème : « Opportunités et défis de l’Enseignement Supérieur, Universitaire et la Recherche Scientifique, face à l’Emergence de la République Démocratique du Congo à l’Horizon 2030 »

Développement et émergence : fruits de la technologie et des innovations

            En jetant un regard sur les pays dits développés, le ministre s’est dit convaincu que ces expériences prouvent à suffisance que seules la science, la technologie et l’innovation amènent à la croissance, donc au développement. En outre, il s’est réjoui d’un fait exceptionnel en constatant que la rencontre de 2014 survient après la promulgation de la Loi-Cadre de l’Enseignement national, avec les innovations qu’elle a instaurées, notamment l’arrimage progressif au Système LMD (Licence-Maîtrise-Doctorat), l’introduction des nouveaux organes à l’ESU, l’organisation ds enseignement de 3ème Cycle, le renforcement des conditions de création des Etablissements, la priorisation des filières d’études scientifiques et technologiques…. Forts de cette Loi-Cadre et des perspectives des réformes qu’elle annonce, le ministre souhaite que les chefs d’établissements de l’ESURS mènent des réflexions profondes afin de rendre performantes et compétitives les institutions d’Enseignement tant sur le plan qualitatif que quantitatif.

            Enfin, il convient de noter que trois activités majeures sont programmées au cours de ce rendez-vous du savoir : Conférence des chefs d’établissements de l’ESURS, table ronde et expositions des œuvres de l’esprit sur le site de l’Académie des Beaux-Arts.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*