Selembao : un « prophète » viole une fidèle

0
72

C’était le scandale dernièrement dans une église de réveil de la commune de Selembao, installée sur l’avenue Matadi, au quartier Inga. Un pasteur qui se faisait passer pour un « prophète » a violé une jeune fille, adepte de son église. Selon la victime, le serviteur de Dieu a prétendu devoir lui communiquer une « vision » divine, au terme d’un culte qui s’était terminé au-delà de 20 heures.

Ne se doutant de rien, elle s’est présentée au bureau du prophète, contigu à l’église, pour connaître le contenu du message spécial que venait de lui adresser le Créateur. Mais, à sa grande surprise , a-t-elle confié aux curieux venus aux nouvelles, le « prophète » a sorti un couteau et menacé de lui causer du tort au cas où elle refusait de faire l’amour avec lui. A l’en croire, elle a dû céder, afin de rester vivante. C’est après le viol qu’elle a dénoncé le prophète, sans pour autant porter l’affaire à la police ou la justice.

Certaines langues soutiennent que la jeune fille était la chargée des finances de l’église, un poste qu’elle aurait acquis de manière complaisante. D’où, l’on pense que ce qui lui est arrivée était la compensation de la faveur qui lui était faite.

Mayinga Naomie (Stg/UPN)

LEAVE A REPLY

*