Selembao : le quartier Lunda victime de voleurs à main armée

0
41

A la veille des fêtes de fin de l’année, les attaques à main armée et les vols se multiplient de plus en plus à Kinshasa. Des milliers de Kinoises et Kinois se plaignent en effet, de cette insécurité ambiante à la veille de la Noël et du Nouvel an. Surtout dans les quartiers difficiles d’accès où la police a du mal à se déployer . C’est l’inquiétude grandissante dans le secteur.
Les habitants du quartier Lunda qui jouxte la Cité Verte, dans la commune de Selembao, vivent désormais la peur au ventre. Car il ne se passe pas un jour sans entendre de coups de feu tirés par des inconnus armés à la recherche des victimes à terroriser et dépouiller.
Samedi 15 novembre dernier, des chrétiens rassemblés pour une veillée de prière dans une église, ont échappé de justesse à une agression de la pègre. En effet, pendant qu’ils imploraient la grâce de Dieu pour une fin de l’année prospère et paisible, ils ont vu débarquer autour de 22 heures, une bande de quatre personnes armées.
Comme d’habitude dans pareil cas, la bande a d’abord commencé par une fouille systématique des victimes en leur arrachant tous les objets de valeur en leur possession. Ensuite, ces malfrats ont séparé les hommes de femmes pour on ne sait quel motif. Sur ces entrefaites, les bruits du moteur d’un véhicule ont alors attiré l’attention de tout le monde. Avant qu’ils réalisent que c’est un fourgon de livraison de pains, c’est la panique. Croyant que c’était une patrouille policière, la bande de truands va détaler sans demander le reste en emportant bien sûr, un maigre butin arraché à leurs victimes qui ont pensé à une intervention divine.
Comme on peut s’en rendre compte, c’est souvent à l’approche des fêtes de fin d’année qu’il y a une forte recrudescence de vols à main armée. C’est à la police de faire de tout son mieux pour sécuriser la population qui ne rêve que de passer ses fêtes dans la quiétude.

VAN

LEAVE A REPLY

*