«Sauvons le Congo» en campagne contre l’ONIP

0
57

sauvons la rdcFarouchement opposée à toute modification de la Constitution et à toute prolongation du mandat présidentiel, «Sauvons le Congo» est toujours en campagne de sensibilisation de l’opinion nationale au sujet du respect strict des règles du jeu prédéfinies pour les élections locales, municipales, urbaines, législatives provinciales, sénatoriales, législatives nationales et présidentielle. C’est dans ce cadre que le Coordonnateur des FAC, Martin Fayulu, annonce l’organisation, le jeudi 11 décembre 2014 à Kinshasa, d’une grande conférence-débat sur l’ONIP (Office National d’Identification de la Population). Le lieu et l’heure de l’activité restent à préciser.

Selon ce député national, son regroupement politique va profiter de cette tribune pour dénoncer toutes les manœuvres politiciennes qui se cachent derrière une structure dont la mission réelle serait de trouver un palliatif contre le refus, par le peuple congolais, de tout charcutage de la Constitution et de toute démarche visant l’organisation d’un référendum constitutionnel. Il s’agira, en clair, d’informer pleinement le souverain primaire de l’option levée par le pouvoir en place de prolonger la législature actuelle de trois à quatre ans, en s’appuyant tout simplement sur les formalités de mise en place de l’administration de l’ONIP et de conduite des opérations de recensement.
L’identification et l’évaluation de la population congolaise sont perçues par «Sauvons le Congo» comme les deux armes secrètes préparées par la Majorité Présidentielle pour contourner les écueils de la révision et du référendum constitutionnels, deux initiatives fort critiquées au plan interne mais surtout à l’extérieur par plusieurs décideurs de l’hémisphère Nord.

Grand meeting le
11 janvier 2015

Dans le même ordre d’idées, «Sauvons le Congo» a planifié un grand meeting populaire pour le dimanche 11  janvier 2015 de 10 heures à 16 heures à l’Esplanade situe entre le stade des Martyts et l’avenue de l’Enseignement à Kasa-Vubu.  Afin de parer à toute surprise désagréable, l’Hôtel de Ville de Kinshasa a déjà été saisi. Jusqu’à preuve du contraire, rien ne s’oppose à la tenue de ce rassemblement populaire. Comme pour la conférence-débat du 11 décembre, le menu du face à face entre «Sauvons le Congo» et la population va graviter autour de l’agenda caché que pilote la famille politique du Chef de l’Etat, en s’appuyant sur un cheval apparemment inoffensif, à savoir l’ONIP (Office National d’Identification de la Population).
Il convient de signaler qu’hier mercredi, Martin Fayulu était l’invité de la Jeunesse de l’UDPS, section Lemba, où il a planché sur les tenants et aboutissants de la création, par ordonnance présidentielle, de l’ONIP.
Kimp

LEAVE A REPLY

*