Santé publique : la RDC certifiée « Pays libre du poliovirus sauvage »

0
429
carte rdc« La République Démocratique du Congo (RDC) vient d’être certifiée officiellement « pays libre du poliovirus sauvage » par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette certification signifie qu’il est prouvé que la RDC est indemne de Polio Virus Sauvage actuellement. Aujourd’hui il ne reste plus 2 pays où le Poliovirus est endémique dans le monde : Afghanistan et Pakistan». Cette précision a été fournie à l’opinion par le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi, à l’occasion d’un point de presse organisé le vendredi, 18 décembre 2015, à l’Hôtel Memling, dans la commune de la Gombe. Cette bonne nouvelle pour le pays ne signifie nullement que les efforts de vaccination contre  cette endémie vont être abandonnés. Au contraire, Dr Félix Kabange Numbi a souligné qu’ils vont être redoublés. La population est appelée à signaler aux autorités sanitaires du lieu de résidence tout cas qui paraitrait suspect, toute paralysie flasque survenant chez un individu, quel que soit son âge et des mesures appropriées de protection sanitaires sont prises aux frontières du pays.
A cet effet, il convient de noter que la Commission Régionale de Certification pour l’éradication de la poliomyélite en Afrique (CRCA) a déclaré la RDC « pays certifié sans polio », après que la pays lui fourni une documentation complète sur l’état de l’éradication de la polio sur l’ensemble du territoire national. Il est bien démontré dans cette documentation que le pays n’a pas détecté un cas de polio virus sauvage (PVS) depuis le 20 décembre 2011 et  toutes les données de laboratoire ont certifié qu’une période de près de 4 ans s’est écoulée sans que de nouveaux cas n’aient été notifiés. Ce bilan flatteur a conduit le ministre de la Santé à affirmer qu’il était « confiant que nous arriverons un jour à l’éradication de la poliomyélite. Ce sera l’une des plus grandes réussites de l’histoire humaine, et cela aura un impact positif sur la santé mondiale pour les générations à venir ».
            Par ailleurs, Dr Pascal Villeneuve, représentant du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) en RDC, a soutenu qu’on devait rester vigilant et continuer à vacciner tous les enfants – même s’il n’y a plus de cas de polio sauvage – en particulier dans les zones les plus reculées et au sein des populations les plus défavorisées. Il a expliqué que ce résultat était le fruit d’un partenariat exemplaire entre les pouvoirs publics et les organisations internationales et fondations privées qui ont soutenu financièrement cet effort depuis de longues années. Il a également mentionné les efforts de milliers d’agents de santé, de communicateurs et de volontaires pour obtenir ce succès remarquables.
SAKAZ