Sange : le bilan ne cesse de s’alourdir

0
34

Chiffré au départ à 235 morts, le bilan des personnes décédées à la suite de l’incendie de Sange ne cesse de s’alourdir. Hier, le ministre de la Santé a fait état de 7 nouveaux décès, ce qui porte le nombre partiel des morts à 242. L’on craint que la situation ne s’empire avec les 92 brûlés qui luttent pour le moment entre la vie et la mort. L’avenir immédiat des survivants dépend de la qualité des soins mais aussi des moyens financiers à mobiliser. Le Premier ministre, Adolphe Muzito, a posé hier mardi 05 juillet, à l’Hôtel du Gouvernement, un geste apparemment anodin mais pourtant lourd de signification. Il s’agit de la libération de sa contribution personnelle, par voie de chèque, en faveur des victimes de l’incendie du vendredi 02 juillet 2010 dans la cité de Sange, territoire d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu. C’était, en fait, le coup d’envoi de la « campagne de solidarité nationale » destinée à venir en aide aux compatriotes gravement brûlés et totalement démunis financièrement et au plan logistique.

Peu après avoir montré la voie de l’entraide entre fils et filles du pays, Adolphe Muzito a réuni les responsables des entreprises publiques. Il n’avait qu’un message à leur communiquer : nécessité de leur adhésion à «  la solidarité agissante à mettre en œuvre » pour sauver des vies humaines dans les hôpitaux de Sange, d’Uvira et de Bukavu, mais aussi faire face aux besoins divers de prise en charge en nourriture, habits, eau potable, logement, etc. Les hôtes du Premier ministre ont souscrit sans réserve à son appel.

Un guichet spécial a été ouvert à l’Hôtel du Gouvernement. Pour la journée d’hier lundi, l’on a vu se succéder, à la suite du Premier ministre, tous les ministres présents à Kinshasa. Afin de faciliter les dépôts des fonds, deux comptes sont ouverts auprès de l’antenne de la Banque Congolaise implantée à l’Hôtel du gouvernement : 201 33865 70 2010 0 (pour les contributions en dollars américains) et  201 33865 99 2010 0 (pour les fonds en Francs Congolais).

Une chaîne de solidarité appelée à s’allonger

La tragédie de Sange exige des moyens financiers et logistiques colossaux que seuls ne peut mobiliser le gouvernement. C’est le sens à donner à l’appel à l’aide que vient de lancer le Premier ministre en direction de toutes les âmes sensibles, à commencer par nos propres compatriotes. Et afin que tous les Congolaises et Congolais se sentent interpellés, Adolphe Muzito a résolu de prêcher par l’exemple.

Le vœu des personnes aux cœurs sensibles est que la chaîne de solidarité que vient de dérouler le Premier ministre puisse s’allonger à l’infini, de manière les compatriotes de Sange actuellement dans une situation sanitaire, sociale et économique sincère trouvent un grand réconfort moral dans les dons en argent et en nature qui vont leur parvenir de tous les coins de la République.

Une chose est au moins certaine, les coffres de la Banque Congolaise à l’Hôtel du gouvernement vont peser d’un poids significatif dans la balance des aides à envoyer aux sinistrés de Sange.                   

Kimp.

LEAVE A REPLY

*