La sale affaire de la sauce de chèvre

0
38

L’affaire fait du boucan dans tout le village. Même dans les localités voisines, les commentaires vont dans tous les sens. Sous l’arbre à palabre, tous les vieux sages convoqués en urgence au conseil extraordinaire, sont scandalisés et ne jurent que par la santion contre le coupable.

La sale affaire, c’est qu’on ne peut pas s’imaginer que dans la case sacrée de la grand-mère, ses enfants et petits-enfants qui s’enorgueillissent de respecter scrupuleusement les traditions de nos ancêtres, aient ouvert sa  célèbre marmite en son absence.

Hi ! Hi ! Hi ! Ha ! Ha !  Ha !  Laissez-moi rire avant de vous compter cette histoire loufoque.

            Grand dieu, comment cette mémé a-t-elle su que sa marmite en terre cuite contenant la savoureuse sauce de viande de chèvre savamment assaisonnée, a été visitée et revisitée à son insu ?

            Secret de polichinelle pour les vieux sages, mais question pour un champion ! Le couvercle mal refermé, un filet de la sauce avait coulé du bord de la marmite jusque sur la table et attirait des mouches. O sacrilège ! De gros morceaux de viande, à peu près dix ont été soutirés. Et la sauce toujours onctueuse dont elle garde jalousement les secrets, a été enrichie d’eau. Ah ! Bon ?

Bravo, les cracs de devinettes, vous avez gagné dix points.

            Tous les enfants du village convoqués à ce conseil du village, tremblotaient  comme des feuilles mortes, incapables de croiser les regards dédaigneux des vieux et des femmes du village !

            Le garçon qui surveillait la case est passé devant l’assemblée pour s’expliquer . Déjà quelques suspects avaient abîmé leurs culottes, en guise de trouille. Aïeh ! Aïeh ! Ca va barder ! Malheur à celui qui sera attrapé ! Car, non seulement il sera sanctionné, mais il ne jouira d’aucune considération pour les belles filles du village. La sale réputation !

Au lieu de désigner tout de go le coupable,  le jeune surveillant est remonté dans l’histoire des clans, rappelant comment les vieux tenaient à la relève en faisant confiance à la jeunesse. L’initiation à la chasse, à la pêche et à l’agriculture a été ainsi développée. Voilà qui a fait monter la colère des Anciens. Ils ont exigé qu’il aille droit au but. Car, on tient à connaître le suspect et ses complices pour les sanctionner.

            L’aîné des garçons à qui souvent se réfèrent les jeunes a cru attendre : «  Sécurisez-moi, Yaya ! Je risque  de craquer et de tout dévoiler !

            Dans sa magnanimité légendaire et mû par la volonté de protéger les intérêts maternels, il a sollicité une suspension du conseil des clans avec l’accord des vieux sages. Le temps pour lui d’échanger  sur certains secrets qu’il ne faudrait pas divulguer en public, question de donner le temps au temps et la vérité finira bien par éclater un jour du 23 ème siècle. Protégez-bien vos côtes pour la suite de l’histoire !

            Au sortir de ce conseil, on n’était pas très avancé. Nous, dans notre coin, on a tout compris. Mais vous ? Qu’est-ce que vous n’avez pas compris ?

 L’opposition a beau vociférer, gronder comme la foudre et rugir comme le lion, elle n’a vu que des mirages et ne fera plus que des cauchemards.

Solution de l’énigme !

            Revoyez attentivement la scène du conseil. Balayez de votre regard, la rangée des garçons espiègles et turbulents du village restés seuls dans la case de la grand-mère ! Sur leurs chemises, Mon Dieu !  Aux commissures de leurs lèvres, des taches de sauce de chèvre encore visibles ! La trahison des mouches qui effectuent quelques acrobaties autour de leurs têtes ! Ce n’est pas tout ! Rapprochez-vous de leurs lèvres, elles exhalent encore l’odeur de la sauce pimentée de chèvre !

            Grand-mère ! Vous avez là la vérité qu’on vous cache ! Ta superbe sauce était si savoureuse et si exquise au point que tes enfants ont oublié de brosser les dents. J’en ai vu qui roulaient constamment leurs langues dans la bouche pour en ressentir l’arrière-goût ! HI ! Hi ! Hi ! Ha ! Ha ! Ha ! Quelle histoire rocambolesque !                             TANK 

LEAVE A REPLY

*