SADC : la justice, pilier de l’intégration économique et régionale

0
47

Le ministre de la Coopération internationale et régionale, Raymond Tshibanda N’Tungamulongo a ouvert hier jeudi 29 avril 2010, la réunion de deux jours des ministres de la Justice de la SADC. Cette manifestation s’est tenue au Grand Hôtel Kinshasa (GHK), dans la commune de la Gombe. Parmi les ministres qui ont fait le déplacement de Kinshasa, on a noté ceux de l’Angola ; de la Namibie ; de Botshuana ; de la Mozambique ; de l’Afrique du Sud ; de Swaziland ; de la Tanzanie et de la Zambie. D’autres ministres des pays de la SADC se sont faits représenter à ces assises dont les travaux d’experts ont commencé depuis le 26 jusqu’au 28 avril 2010 : des hauts fonctionnaires des pays de la Sadc ont préparé, pendant ces trois jours, l’ordre du jour que de débats des ministres du 29 au 30 avril 2010.

S’adressant aux participants à cette occasion, Raymond Tshibanda leur a rappelé qu’ils sont les conseillers juridiques de leurs Etats respectifs et de la Conférence des chefs d’Etats et de gouvernement, membres de la Sadc. Les questions que ceux-ci soumettent à leur sagacité sont généralement difficiles et délicates ; et malgré cela, souligne Raymond Tshibanda, les chefs d’Etat et de gouvernement le font souvent et toujours en toute confiance et sérénités car ils ont confiance en leur science et surtout en leur sagesse. Il a noté que l’actuelle réunion des ministres de la justice avait devant elle un agenda fort chargé qui devait être examiné, non dans une réunion routinière, mais parce qu’elle a été demandée par la conférence des chefs d’Etat et des gouvernements sur certaines questions brûlantes. Enfin, comme les chefs d’Etat, Raymond Tshibanda dit faire confiance.

La justice est l’un des piliers pour une intégration économique et régionale

Prenant la parole, le ministre de la Justice et des Droits humains, Luzolo Bambi Lessa, a auparavant remercié tous ses collègues de la SADC qui se sont dérangés pour arriver à Kinshasa. Et pour lui, cela constitue un motif de satisfaction pour la Rd Congo et offre l’exemple de l’attention que tous les participants accordent au bon fonctionnement de la communauté. La justice, explique-t-il, constitue un des piliers  importants du bon fonctionnement de la Sadc et constitue en même temps, un facteur indispensable de l’intégration régionale et du développement. En outre, elle est la pierre angulaire de toute communauté économique et régionale. Luzolo Bambi Lessa a rappelé aussi la demande faite aux ministres de Justice des pays de la Sadc, par la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement qui s’est tenue du 02 au 08 septembre 2009, à Kinshasa, de se réunir pour traiter d’un certain nombre de questions. Pour lui, cette demande justifie la présence à Kinshasa des ministres de la Justice de la Sadc où ils sont appelés à réfléchir sur le  fonctionnement de la justice dans la communauté.                

  SAKAZ 

LEAVE A REPLY

*