S.N.EL :  à Matete, Jean Bosco Kayombo a inauguré le placement de 1.655 compteurs à prépaiement

0
111

Jean Bosco Kayombo Kayan, directeur général de la Société Nationale d’Electricité  s.a (SNEL s.a) a procédé, le jeudi  15 mars 2018, à l’inauguration de l’opération de placement des compteurs électriques à prépaiement dans la commune de Matete. Un projet mis en œuvre – avec la participation du PPC/Congo (Power Plant Control) – par cette entreprise d’Etat dans le souci d’améliorer la desserte en énergie électrique de la population. Sur place, la cérémonie s’est déroulée successivement dans trois quartiers pilotes visés dans un premier temps par ce projet, à savoir : Mandina, Lokoro et Kinzazi. Au finish, dix quartiers de cette municipalité seront concernés par cette initiative qui prévoit d’installer au total 1.655 compteurs à prépaiement. Les sept autres sites restants sont Tomba, Baboma, Pululu, Malandi, Mutoto, Lokele et Bahumbu. Pour couvrir tous les besoins des trois premiers quartiers ciblés, il a été installé quatre cabines électriques et 1.655 compteurs à prépaiement : 552 compteurs pour Mandina ; 539 pour Lokoro et 564 pour Kinzazi.

 

            Prenant la parole à l’issue de cette cérémonie, Jean Bosco Kayombo Kayan – en voyant la joie de la population devant ces compteurs à prépaiement –  a exprimé sa satisfaction pour le bon déroulement de ce projet et surtout pour l’adhésion de la population des sites visités. Celle-ci a pu expérimenter les bienfaits de l’innovation technologique. Il a souligné qu’avant, la SNEL facturait sur base des forfaits, mais grâce à cette nouvelle technologie, il n’y aura plus des disputes entre la SNEL s.a et sa clientèle qui aura à consommer selon ses besoins et possibilités en payant à l’avance l’énergie à consommer. Même s’il y a dix personnes dans la parcelle, il n’y aura pas de confusion dans l’utilisation de l’énergie car chaque ménage aura son compteur.

 

Une innovation technique

 

            Le Directeur général de la SNEL a également expliqué que l’installation de ces compteurs s’accompagne de l’assainissement des réseaux de distribution de l’énergie électrique. Concernant le coût global du projet, il a demandé qu’on attende la fin de toutes les études et travaux entreprise à ce sujet, car au fur et à  mesure que le projet avance, on découvre plusieurs connexions pirates qui conduisent à doubler voire tripler le nombre d’abonnés. En outre, le Directeur général de SNEL a expliqué à sa clientèle les dernières perturbations électriques enregistrées dans son réseau interconnecté Ouest et Sud. Ces perturbations, a-t-il indiqué, en provenance de la Centrale Inga 2, sont dues principalement aux travaux sur le ‘Groupe 2’ qui était en marche probatoire et sur les ‘Groupes 4 et 5’ qui présentaient des défauts techniques découlant de leur vétusté. Tout en leur présentant ses excuses pour les désagréments ainsi causés, il a rassuré toute sa clientèle que les techniciens sont à pied-d’œuvre pour le rétablissement de la situation. 

            Comme l’ont souligné le Directeur général de la SNEL et tous ses collaborateurs, les compteurs électriques à prépaiement constituent une véritable innovation dans leur système de facturation, grâce aux nombreux avantages qu’ils offrent, non seulement à la SNEL, mais aussi et surtout à la clientèle. En effet, le nouveau système exige avant toute chose, une gestion rationnelle de la consommation ; la suppression des factures mensuelles d’électricité ; élimination des contentieux dus aux non-paiements ; plus de délestages ; possibilité de suspendre sa consommation en cas d’absence ; plus de relevé de l’index ; pas de changement de nom de l’abonné en cas de changement de propriétaire ; réseau électrique fiable et, enfin, possibilité de faire des économies.

SAKAZ