Révolté par les dérives politiciennes : Michel Kabeya quitte le MLC

0
24

michelKabeyaSuspendu de ses fonctions de vice-président interfédéral de la ville de Kinshasa pour six mois depuis le mois de mai dernier, Michel Kabeya vient de quitter officiellement le Mouvement de Libération du Congo.

            Il l’a fait savoir au cours d’un point de presse qu’il a animé hier lundi 11 août 2014, à l’hôtel Sultani. Michel Kabeya a motivé sa décision par le fait  que le MLC a pris, selon lui, le chemin qui  se superpose à celui du pouvoir en place, les concertations nationales, malgré une prise de position publique contraire et exprimée à travers la déclaration politique de l’opposition du 1er juillet 2013, déclaration dite de CEPAS. Il a relevé que depuis environ une année, le MLC a dérouté sa base en crachant sur ses idéaux et ses valeurs. 

            Dans son coup de gueule, Michel Kabeya  a exprimé sa profonde déception de voir le parti auquel il a consacré son énergie, faire siennes les recommandations des concertations dictées, d’après le  précité, par les hommes au pouvoir.

            «Et pour couronner le tout, le MLC ira, comble de  l’opprobre, jusqu’à se déclarer prêt à faire partie du gouvernement d’union nationale annoncé par le président Joseph Kabila », a martelé cet ancien cadre du MLC.

Tout en soulignant que tous ses appels pour que la direction politique du parti revienne à la raison étant restés infructueux, Il a fait constater que le parti cher à Jean-Pierre Bemba n’est plus aujourd’hui que l’ombre de lui-même,  sans aucune lisibilité.

            Il a martelé que le leadership politique au sein MLC s’est évanoui, comme s’est également dissipée l’utopie de certains anciens caciques du parti qui l’avaient poussé sur la voie de la compromission.

Dans une correspondance adressée à son ancien président national, Jean-Pierre Bemba, qui continue à croupir dans une cellule à la Haye, Michel Kabeya a affirmé qu’en « tout état de cause et pour que le ridicule qui couvre aujourd’hui notre parti, ne m’emporte dans son élan dévastateur, j’ai le regret de vous informer, en tirant les conséquences politiques de ce qui précède, qu’à dater de jour, je démissionne du MLC».

            «Par voie de conséquence, poursuit-il, je me décharge de toutes les fonctions au sein des organes du parti». Michel Kabeya estime pour terminer que c’est la seule façon de se mettre devant sa conscience d’homme libre et responsable».

            Pour rappel, Michel Kabeya avait signé son adhésion au MLC le 20 avril 2004. Depuis lors, il a pris une part active aux joutes électorales de 2006 et 2011 pour le compte du parti de l’ex-seigneur de guerre de Gemena.

ERIC WEMBA

LEAVE A REPLY

*