Retour triomphal de Marie-Olive Lembe Kabila à Kindu

0
1213

ol2Sourire aux lèvres, l’épouse du Chef de l’État, Marie-Olive Lembe Kabila, a retrouvé, hier mercredi 9 septembre, sa terre natale, le Maniema. Arrivée par avion à l’aéroport national de Kindu, la Première dame de la RD Congo a été accueillie par une immense foule des filles et fils de cette province. Avant de s’installer à bord d’un véhicule 4X4 à toit ouvrant, Marie-Olive Lembe a tenu à serrer la main de quelques anonymes en signe de communion. Cerise sur le gâteau, elle a fait arrêter son cortège présidentiel au beau milieu de la foule, afin de dialoguer longuement avec une adolescente, vendeuse ambulante des fruits qu’elle a embarquée, ensuite, dans sa voiture.

Faisant une entrée triomphale dans la ville de Kindu, « Mama Olive », surnom affectionné par la population, a rejoint sa modeste résidence située sur l’avenue Lwembe, au quartier 3 Z, dans la commune de Kasuku.         Après quelques audiences accordées à ses visiteurs dans ce quartier populaire, Marie-Olive Lembe Kabila a présenté ses vifs remerciements, via les médias locaux et ceux venus de Kinshasa, à la population. « C’est avec bonheur et joie que je retrouve mes frères et sœurs de Kindu depuis la dernière campagne présidentielle. Je suis flattée par cet accueil chaleureux, même si je n’avais pas demandé une mobilisation…», a-t-elle introduit, avant de saluer ceux-ci au nom de Jésus-Christ.

Présentant par la même occasion ses félicitations aux habitants de Kindu pour le travail abattu dans la transformation des routes, du moins le tronçon qu’elle a parcouru, la première dame a aussi salué la propreté qu’elle a remarquée tout au long de la voie publique. «C’est une preuve qu’il y a la ‘Révolution de la modernité’ partout et pas seulement à Kinshasa…», a-t-elle appuyé.

Au nom de son mari, le Chef de l’État Joseph Kabila Kabange, qui a autorisé son déplacement sur la terre de ses ancêtres maternels, elle a confirmé l’union d’esprit entre les enfants de Kindu/Maniema et ceux du Congo entier. « Soyez béni et que la grâce de Dieu vous accompagne pour l’avenir radieux de notre pays qui s’avère une terre d’espoir… », a-t-elle conclu, avant d’annoncer son départ ce matin pour Kalima, où sera inaugurée une école technique professionnelle.

 

Ecole technique de Kalima : un don du cœur

 

Au sujet de cet institut, l’ambassadeur Théodore Mugalu, chef de la Maison civile de la présidence de la République, a souligné qu’il est le résultat d’une « œuvre de cœur » de Mama Olive qui, à travers ce geste, justifie son don de servir. « Elle a donné des moyens pour démarrer, mais cette école va s’investir dans l’autofinancement et la formation continue afin de se pérenniser. Kindu est en train de subir des transformations à grande échelle. Il y aura un besoin accru, dans les jours à venir, des maçons, des mécaniciens, des électriciens, etc. qui proviendront de ce haut lieu du savoir… » a-t-il martelé.

Tout en soulignant qu’il ne s’agit pas d’une école classique où les théories dominent, le pasteur Mugalu a averti qu’une évaluation sera tout de même faite autant sur les résultats de terrain que par les méthodes du système d’inspectorat.

Quant au gouverneur de la province, Pascal Tutu Salumu, il a indiqué qu’il ne fait que matérialiser le programme présenté devant l’assemblée provinciale du Maniema. Son projet de société, -a-t-il rappelé, s’articule autour de trois axes : la consolidation de la sécurité territoriale, le prolongement de l’action du gouvernement central et la construction des infrastructures sociales. « A ce jour, nous avons réalisé 37 écoles, 17 centres de formation, des routes de desserte agricole, construit des bâtiments publics, etc. », a souligné le numéro 1 du Maniema.

Il convient de noter que cet édifice sera la 5ème école à ouvrir ses portes après celles de Mbandaka, Tshikapa, Gungu et Uvira.

Tshieke Bukasa, Envoyé spécial à Kindu