Retour à la Zorro du Maire de Matadi

0
35

Les Matadiens habitués à suivre au quotidien l’évolution de la gestion de leur ville étaient carrément déconnectés pendant  la période électorale. Cela était dû à l’absence de  Jean-Marc Nzeyidio Lukombo, candidat aux élections législatives sur une liste de 170 concurrents à Matadi.

Arrivée 4me dans une circonscription pourvue uniquement de 3 sièges, il a vite fait de regagner le bercail.  Aussitôt réhabilité dans ses fonctions, le premier citoyen matadien s’est attelé au suivi de la 2ème phase d’exécution du projet de contrat Banque Mondiale –Mairie de Matadi concernant la réalisation  des travaux de modernisation de l’ avenue Poto-Poto, tronçon Procredit – pont Libongo long de 1.241m consistant au décapage, construction des murs de soutènement, rechargement , compactage et bétonnage par la société chinoise des travaux publics, bâtiments et voiries « Zwengwei Technique coopération Sprl » dont la restitution est prévue d’ici fin février 2012.

Visitant tous les chantiers restés longtemps en veilleuse pendant son absence, on notera qu’un nouveau souffle vient d’être donné à la ville. Plébiscité « Homme politique modèle de la RDC » par la CENI fin Octobre 2011 de par ses vertus de respect des lois du pays, ce jeune cadre de la territoriale aujourd’hui doyen des maires des villes en fonction en RDC, a aussitôt entrepris des séries de rencontres avec différentes couches et leaders d’opinions de la ville pour traquer tous malfaiteurs résiduels et incinérer tout produit lié à la drogue. Il a par ailleurs interdit par arrêté urbain toute vente en gros ou en détail des pétards dans l’unique but de renforcer les mesures sécuritaires en cette période post-électorale.

Le même maire a été très actif à la cérémonie de dépôt de gerbes des fleurs aux côtés du ministre provincial en chargé de l’Intérieur, Administration du territoire et Affaires coutumières, Félicien Mbedi ya Kitembedi, représentant le Gouverneur de province empêché aux cimetières de Ngadi le 04 janvier dernier. Il a par ailleurs réconforté la veuve Makaya du village Soyo, âgée d’un siècle et un an, dont le mari avait succombé suite aux balles des émeutes du 04 janvier 1959. Ce véritable retour à la Zorro a été ponctué par  l’inauguration des avenues Parc et Popo-kabaka dans la commune de Mvuzi complètement réhabilitées par la société chinoise Crec suite à ses innombrables plaidoyers.              

Emmanuel Lukeba   

LEAVE A REPLY

*