Résultats du 5ème forum de la société civile de la SADC: La primeur réservée aux ministres

0
40

La primeur des résultats du 5ème forum de la société civile de la SADC a été réservée aux ministres de la SADC qui ont commencé à se réunir le 5 septembre 2009, date de la clôture de ce forum  commencé le 3 septembre à l’hôtel Venus. Les ministres auraient menacé de ne pas en tenir compte s’ils (résultats) arrivaient en retard.  

 

            Aucun résultat de ces assises n’a été signalé dans la salle par les différents intervenants qui ont plutôt préféré remercier les organisateurs et la Rd Congo pour la réussite de ces assises et ont invité la société civile de chaque pays membre de la SADC à s’investir davantage pour l’amélioration des conditions de vie des populations vivant dans l’espace de l’Afrique australe. .

            En cherchant à tirer les vers du nez des participants, quelques uns nous ont parlé de quelques recommandations de ces travaux sans trop de précision parce que rédigés en anglais. Ils ont entre autre indiqué la recommandation faite aux chefs d’Etat et de gouvernements de ne pas restreindre les libertés fondamentales comme la liberté d’expression dans la sous- région de l’Afrique australe ; d’accorder plus d’importance à l’alphabétisation pour réduire le nombre d’analphabètes dans cette sous- région africaine. Ils ont recommandé au conseil des ministres d’impliquer pleinement la société civile dans le processus régional, d’inclure sa participation dans les différentes activités et rencontres de la SADC.

Il y a eu aussi des recommandations spécifiques aux Etats dans lesquels sévissent des conflits, il s’agit notamment de la Rd Congo, du Zimbabwe, du Madagascar et du Swaziland.

            Une déclaration de la société civile de la Rd Congo qui devrait être lue lors de la cérémonie de clôture, a circulé avant la fin des travaux, mais n’a pas finalement été lue. Dans cette déclaration, la société civile congolaise, après avoir affirmé son appartenance à la communauté de l’Afrique australe pour la recherche des stratégies communes de défense et de promotion du bien- être de populations, a émis le vœu de voir les différentes sociétés civiles travailler en synergie pour faire bénéficier aux populations les ressources que regorge cet espace sous- régional ; de les voir promouvoir la souveraineté des peuples, afin qu’ils s’approprient le processus de transformation en cours de la SADC. Elle a proclamé haut et fort sa détermination d’engager ses organisations, ses syndicats et ses églises à adhérer aux plates- formes de la SADC telles que SADC- CNGO (structure regroupant les ONG de la SADC), SATUCC (la fédération des syndicats de la SADC), FOCISSA,(regroupement des églises de la SADC) etc.

Jean- René Bompolonga

LEAVE A REPLY

*