La République va mal : quand les ministres oublient leur mission

0
480

Qu’est-ce qui fait courir les membres du gouvernement actuel sur tous les médias ? Car, au lieu de s’occuper des questions qui assaillent le pays et celles qui concernent particulièrement leurs départements respectifs, les voilà rivaliser d’ardeur et d’ingéniosité pour répondre à leur manière aux autres adversaires politiques. Ils y passent l’essentiel de leur temps à telle enseigne que l’opinion éprouve du mal à faire la différence entre un membre du gouvernement et un propagandiste ou communicateur d’un parti politique au pouvoir.

C’est ainsi que l’on voit défiler régulièrement sur les écrans des différentes télévisions de l’Etat des ministres en même temps chefs des partis de la majorité en fonction dans le gouvernement actuel engagés dans des attaques en règle et en des termes véhéments contre les déclarations faites la veille par des hauts responsables des partis de l’opposition sur des sujets qui n’ont rien à voir avec la marche des affaires de l’Etat et du gouvernement. Le plus souvent, et c’est là où le bât blesse, les auditeurs, téléspectateurs éprouvent beaucoup des difficultés à faire la différence entre un ministre en fonction et l’acteur politique en pleine campagne politique au profit de sa propre plate-forme électorale. On dirait que la vie et le fonctionnement du gouvernement, dont ils font pourtant partie, ont été renvoyés aux oubliettes.

Il y en a ceux qui effectuent expressément des missions officielles à
l’intérieur du pays juste pour répondre à leurs adversaires
politiques. Et cela, aux frais des contribuables reléguant ainsi aux
vestiaires et sans vergogne ni gêne les problèmes qui assaillent le
pays et qui concernent malheureusement leurs propres départements
respectifs.
Violation délibérée de la constitution
Ce comportement pour le moins étrange et partisan démontre le mépris
et le refus affiché par les thuriféraires et partisans de l’inanition
de la nation de lire correctement la constitution de la République.
Car, lors de leur prestation de serment, les ministres et
vice-ministres jurent de servir fidèlement la République en se mettant
uniquement à son service. Autrement dit, dès qu’un compatriote entre
dans un gouvernement, l’honnêteté, la probité et le devoir républicain
devraient l’enjoindre d’abandonner momentanément les charges au sein
de son parti politique pour se consacrer uniquement aux questions
intéressant la vie et le fonctionnement de la nation.

Absence d’un esprit républicain

En d’autres termes, le ministre est appelé à faire preuve d’un
comportement républicain du fait qu’il est censé se mettre uniquement
et entièrement au service de la nation toute entière et non de son
regroupement politique.
Bref, c’est faire preuve de lâcheté, de concurrence déloyale et
d‘esprit partisan lorsqu’on profite des missions officielles à
l’extérieur ou à l’intérieur du pays pour se livrer à des attaques en
règle contre tel ou tel adversaire politique. En usant et abusant des
contrevérités et des diffamations pour salir les autres sachant
d’avance qu’ils ne disposent pas de moyen immédiat de réplique ou du
droit de défense qui est pourtant déclaré sacré dans un combat loyal
et républicain. C’est ainsi que bon nombre des téléspectateurs se sont
réfugiés vers les chaines de radios et télévisions étrangères pour
suivre de bonnes et intelligentes émissions. L’audimat des médias
congolais est retombé tellement bas que de nombreux annonceurs ont
sensiblement réduit leurs prestations et abonnements. Car, fortement
découragés par tant d’interventions puant la médiocrité et le
fanatisme dégradants à dix lieux.
F.M.