Rentrée scolaire 2011 : la bombe de la grève désarmorcée

0
36

Enfin, les syndicats du secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.), réunis au sein de l’Intersyndicale de l’EPSP et le Gouvernement se sont accordés finalement sur un montant de six milliards de Francs congolais pour couvrir les primes spéciale aux enseignants du secteur public de l’Epsp pour le dernier trimestre de l’année 2011. Et ils ont aussi obtenu les prévisions mensuelles de 8 milliards de FC pour l’exercice budgétaire 2012 en attendant d’arrêter le niveau des recettes pour arbitrages ainsi que l’ouverture d’une ligne de crédit y afférente dans la loi budgétaire. C’est là le résultat final qui a permis le jeudi 01 septembre 2011, à l’ITI/Gombe, la signature d’un protocole d’accord sanctionnant les négociations paritaires entre ces deux parties. Le souci du Gouvernement est d’éviter à tout prix un débrayage à la rentrée scolaire fixée pour aujourd’hui, 05 septembre 2011. La poignée de main de la fin, entre Maker Mwangu Famba, ministre de l’Epsp et Désiré Tshibuabua, porte-parole de l’Intersyndicale a soulagé plusieurs partenaires du secteur éducatif, particulièrement les élèves et leurs parents qui ont vu par là le spectre de la grève à la rentrée scolaire s’éloigner.

Interrogé par Le Phare, le porte-parole de l’Intersyndicale, Désiré Tshibuabua, a reconnu que ce n’était pas du tout facile d’obtenir cette enveloppe qui doit contribuer à payer désormais les primes professionnelles des enseignants – en commençant par le dernier trimestre de cette année, c’est-à-dire, octobre, novembre et décembre 2011 – tel que prévu par les statuts spécifiques des enseignants et des inspecteurs de l’Epsp promulguées depuis 1991. A ce sujet, il a, une fois de plus, lancé un appel à tous les enseignants pour qu’ils reprennent la route de l’école aujourd’hui, 05 septembre 2011. En outre, il a précisé que les six milliards de Francs congolais seront répartis entre trois catégories d’employés : agents d’exécution ; agents de collaboration et agents de commandement. Pour plus de justice, des contrôles seront effectués durant tout le mois de septembre 2011 pour déterminer le nombre exact d’enseignants qui doivent avoir droit à ces primes. Ces contrôles seront exécutés par des missions associant les agents des ministères du Budget, des Finances et de l’EPSP auxquels se joindront des syndicalistes.

De son côté, Maker Mwangu Famba, ministre de l’Epsp, s’est montré confiant dans le sérieux de ses partenaires enseignants. Il a invité tous les parents à envoyer leurs enfants à l’école. Pour lui, le premier jour de la rentrée est capital et permet à l’enfant de prendre l’élan pour toute l’année. En outre, une rentrée scolaire apaisée permet également, selon lui, de terminer toutes les matières prévues au programme scolaire. Cela permet également de rehausser davantage le niveau de notre enseignement. Il a félicité le Banc syndical et noté que le souci du gouvernement comme celui des enseignants reste le bien-être des enfants. L’Intersyndicale et le gouvernement, travailleront pour cet objectif noble. Ils sont partenaires et non ennemis.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*