Registre de condoléances à l’UDPS : Kabund exhume : « le peuple d’abord »

0
231
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Un registre des condoléances en mémoire d’Etienne Tshisekedi a été ouvert officiellement le samedi 11 février 2017 dans l’après-midi au siège de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), sur la 10me Rue, dans la commune de Limete. C’était en présence de nombreux cadres et combattants de ce parti et de ceux des partis membres du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales.

 
Jean-Marc Kabund-a-Kabund, Secrétaire général de l’UDPS, était le premier à adresser son message personnel au défunt chef de son parti. On a pu retenir ce qui suit de sa plume : « A vous, notre cher président, le docteur Etienne Tshisekedi, votre passage sur cette terre des hommes a été une bénédiction pour la République Démocratique du Congo, l’Afrique et l’humanité tout entière. Nous nous inspirons de ta thèse «  le peuple d’abord » comme idéal pour nous guider dans le noble combat que vous nous avez légué. Que ton âme repose en paix ».
            A cette occasion, celui qui assume la direction du parti à titre intérimaire a réitéré son engagement et celui de la famille politique de Tshisekedi de poursuivre son combat pour la démocratie, la restauration de l’Etat de droit, l’alternance démocratique au sommet de l’Etat dont l’un des socles n’est autre que l’Accord du 31 décembre 2017. Bref, pour Jean-Marc Kabund-a-Kabund, le credo du défunt, à savoir « le peuple d’abord », va constituer pour toutes les forces acquises au changement un leitmotiv pour la conquête pacifique du pouvoir et la satisfaction des attentes du peuple.
                                         E.W.