Regideso : le taux et la qualité des services au centre de la 25ème session de l’AGCDR

0
218

regideso-statue2Il se tient depuis lundi 15 juillet dernier, au Centre de formation de la Regideso, à Binza-Ozone, dans la commune de Ngaliema, la 25ème Assemblée générale des cadres et dirigeants de cette entreprise publique (AGCDR). Thème retenu : « Accroître le taux de la désserte et la qualité de services rendus à la population  par la maîtrise et l’amélioration du rendement réseau ».

            Pendant huit jours, les experts, cadres et dirigeants de cette entreprise publique vont s’évertuer à chercher les voies et moyens, afin de répondre favorablement aux attentes de la population.

La recherche de la croissance comme cheval de bataille

 

            Explicitant le thème de cette 25ème  session de l’AGCDR 2013, la présidente du Conseil d’administration, Mme Masika Yalala, a indiqué qu’« une société commerciale pour qu’elle existe, doit perpétuellement rechercher la croissance. Ainsi donc, la recherche de la croissance doit demeurer le cheval de bataille de tous les cadres et dirigeants de la Regideso ».

            Parlant de la présente Assemblée générale, Mme Masika Yalala a invité les participants à plus de conscience professionnelle. « L’occasion vous est offerte, a-t-elle martelé, non seulement de procéder à l’évaluation du Plan d’entreprise de l’exercice passé, mais également d’arrêter celui de l’exercice en cours grâce à un échange constructif de vos expériences respectives. Faites preuve de beaucoup d’humilité et de modestie, mais avec courage et honnêteté intellectuelle : identifier sans complaisance nos faiblesses et proposer les voies pour les combattre ; ressortir nos points forts et les stratégies pour les pérenniser. Bannissons la peur, le colportage ainsi que toutes les antivaleurs et ensemble construisons une nouvelle Regideso performante et où il fera bon vivre  ».

Un diagnostic sans complaisance pour mieux piloter l’avenir

            Pour sa part, l’Administrateur Délégué, Jacques Mukalayi Mwema, a mis en exergue l’opportunité qu’offrent ces assises aux cadres et dirigeants, afin de réfléchir sur le devenir de leur société. La Regideso, a-t-il rappelé aux participants, est « une société en pleine mutation, en pleine réforme. Elle n’est plus ce fleuron  de la République. Elle a perdu de sa notoriété, de ses lettres de noblesse, conséquence d’un environnement malsain peut être, mais aussi de l’échec collectif à faire, des choix difficiles ».

            Saluant la tenue de cette 25ème, Jacques Mukalayi Mwema a déclaré : « c’est l’occasion aussi pour faire un rétrospectif sur la gestion, un focus sur le présent, afin de mieux piloter l’avenir. Arrêtons de nous culpabiliser, de nous auto-flageller, de nous accuser, de chercher des boucs-émissaires… Réfléchissons, travaillons ensemble, posons des diagnostics et n’esquivons surtout pas des questions qui gênent ».

            Pour l’Administrateur Délégué de la Regideso, cette démarche requiert un réel effort d’objectivité et ne peut être faite qu’en acceptant  volontiers de se remettre en cause. Cette auto-évaluation, a-t-il renchéri, exige un esprit serein, tourné vers la réalisation des objectifs clairs pour un développement durable de l’entreprise.

            Au nombre des objectifs retenus par Jacques Mukalayi Mwema, l’on peut citer notamment : l’augmentation de la productivité ; l’assiduité au travail ; la prospérité de l’entreprise ; la concentration des collaborateurs sur le travail productif ; la paie à temps des salaires : la ponctualité au travail ; l’augmentation de la richesse de l’entreprise…

M.M.K & M.L    

LEAVE A REPLY

*