Réforme Foncière : des paysans interpellent Matata Ponyo

0
41

    matata-mponyo       Réunis mercredi 17 juillet à l’hôtel Faden House, des délégués des organisations paysannes ont fait une déclaration dans laquelle ils interpellent le 1er Ministre, Augustin Matata Ponyo, pour avoir signé le Décret n°13/016 du 31 mai 2013 portant création de la Commission Nationale de la Réforme Foncière(Conaref). Le texte, signé Paluku (président) et Nathanaël Buka (porte-parole), était lu par Rosalie Biuma Kapinga, membre du Conseil d’administration de la Confédération Nationale des Producteurs Agricoles du Congo (Conapac).

            En effet, la Commission Nationale de la Réforme Foncière a pour but de coordonner, d’orienter et de suivre le processus de la réforme foncière en RD Congo. Face à cette structure, les paysans congolais s’estiment marginalisés. Etant donné que la question de la terre est une affaire qui touche à leur vie et à la survie de leurs familles, ils protestent contre le fait qu’ils n’ont pas été consultés au préalable sur les modalités de sa création, son organisation et son fonctionnement.

            A leur avis, les missions confiées à la Conaref exigent à tout prix une participation massive et efficiente des organisations paysannes. En plus, au nom de l’égalité des sexes dans la gestion des affaires, les organisations paysannes déplorent la faible représentation des femmes et des jeunes paysans, ainsi que l’absence des populations autochtones dans ces organes. C’est le même constat pour le comité de pilotage.

La Conapac pense que la prise en compte de ses revendications favoriserait : la participation effective de la population congolaise à la réforme foncière et son appropriation par plus de 70 % de celle vivant en milieu rural ; l’accroissement de la sécurité et de la paix sociale en milieu rural déjà affecté par de nombreux conflits fonciers ; l’atteinte du 1er Objectif du millénaire pour le développement qui est la réduction de l’extrême pauvreté et de la faim.

Missions de la Conaref

            Selon le Décret du Premier ministre, la Conaref est chargée des missions ci-après : mettre en œuvre et assurer  le suivi de la Feuille  de Route pour la réforme du secteur foncier ; proposer la définition et la formulation de grandes orientations du processus de la réforme ; assister le ministre des Affaires Foncières dans l’élaboration de la nouvelle politique foncière ; proposer des projets de résolutions et de mesures transitoires en matière de gestion foncière ; etc.

Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*